www.papefrancois.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 4200 discours ou homélies du Saint-Père, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser notre Moteur de Recherches ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Aspirateur eau et poussières KARCHER WD1 Compact
Voir le deal
34.30 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Regina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 4317
Date d'inscription : 17/03/2013

Regina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future Empty
16052021
MessageRegina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future

Regina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future Cq5dam.thumbnail.cropped.1500.844



« Demandons à Marie, Reine du Ciel, de nous aider à être dans le monde de courageux témoins du Ressuscité dans les situations concrètes de la vie »: c’est l’invitation du pape François à l’occasion de la prière mariale du dimanche, le Regina Caeli, place Saint-Pierre, ce dimanche 16 mai 2021, alors que l’on célèbre à Rome la fête de l’Ascension.

Paroles du pape François avant le Regina Caeli :

Chers frères et soeurs,

Aujourd’hui, en Italie et dans d’autres pays, on célèbre la solennité de l’Ascension du Seigneur. La page évangélique (Mc 16, 15-20) – conclusion de l’Évangile de Marc – nous présente la dernière rencontre du Ressuscité avec ses disciples avant de monter à la droite du Père. Les scènes d’adieu sont, nous le savons, habituellement tristes, elles  procurent à qui reste le sentiment d’être perdu, abandonné; au contraire, cela n’arrive pas aux disciples. Malgré le détachement du Seigneur, ils ne se montrent pas inconsolables, au contraire, ils sont joyeux et prêts à partir comme missionnaires dans le monde.

Pourquoi les disciples ne sont-ils pas tristes? Pourquoi devons-nous nous aussi nous réjouir de voir Jésus monter au ciel?

L’Ascension complète la mission de Jésus parmi nous. En effet, si c’est pour nous que Jésus est descendu du ciel, c’est encore pour nous qu’il y monte. Après être descendu dans notre humanité et l’avoir rachetée, il monte maintenant au ciel en emportant notre chair avec lui. Il est le premier homme qui entre au Ciel, parce Jésus est homme, vrai homme, et Dieu, vrai Dieu: notre chair est au Ciel et cela nous donne de la joie.

À la droite du Père siège maintenant un corps humain, pour la première fois, le corps de Jésus, et dans ce mystère chacun de nous contemple sa propre destination future. Il n’est en aucun cas question d’abandon, Jésus reste pour toujours avec ses disciples – avec nous. Il reste dans la prière, parce que Lui, en tant qu’homme, prie le Père, et en tant que Dieu, homme et Dieu, Il lui fait voir ses plaies, les plaies par lesquelles il nous a rachetés. La prière de Jésus est là, avec notre chair: il est l’un de nous, Dieu homme, et il prie pour nous. Et cela doit nous donner une sécurité, et même une joie, une grande joie!

Et le second motif de joie c’est la promesse de Jésus. Il nous a dit: « Je vous enverrai l’Esprit Saint. » Et là, avec l’Esprit Saint, on réalise ce commandement qu’il nous donne justement en prenant congé: « Allez dans le monde, annoncez l’Evangile. » Et ce sera la force de l’Esprit Saint qui nous conduit là, dans le monde, pour apporter l’Evangile. C’est l’Esprit Saint de ce jour-là, que Jésus a promis, et puis qui, neuf jours après, viendra, à la fête de la Pentecôte.

C’est justement l’Esprit Saint qui a rendu possible que nous soyons tous ainsi aujourd’hui. Une grande joie! Jésus est allé au Ciel: le premier homme devant le Père. Il est parti avec ses plaies qui ont été le prix de notre salut, et il prie pour nous. Et ensuite il nous envoie l’Esprit Saint, il nous promet l’Esprit Saint, pour aller évangéliser. Voilà le pourquoi de la joie d’aujourd’hui, voilà le pourquoi de la joie de ce jour de l’Ascension.

Frères et sœurs, en cette fête de l’Ascension, alors que nous contemplons le Ciel, où le Christ est monté et où il siège à la droite du Père, demandons à Marie, Reine du Ciel, de nous aider à être dans le monde de courageux témoins du Ressuscité dans les situations concrètes de la vie.
-----------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/


Méditation du pape François :

Chers frères et soeurs, bonjour !

Le livre des Actes des Apôtres (cf. 2,1-11) raconte ce qu’il se passe à Jérusalem cinquante jours après la Pâque de Jésus. Les disciples étaient réunis au cénacle et la Vierge Marie était avec eux. Le Seigneur ressuscité leur avait dit de rester dans la ville jusqu’à ce qu’ils aient reçu d’en haut le don de l’Esprit. Et cela se manifeste par un « bruit » qui soudain survint du ciel, comme un « violent coup de vent » qui remplit la maison où ils étaient assis (cf. v. 2). Il s’agit donc d’une expérience réelle mais aussi symbolique. C’est quelque chose qui s’est produit mais qui nous donne aussi un message symbolique pour toute notre vie.

Cette expérience révèle que l’Esprit Saint est comme un vent fort et libre, c’est-à-dire qu’il nous apporte la force et qu’il nous apporte la liberté : un vent fort et libre. Il ne peut pas être contrôlé, arrêté, ni mesuré ; et l’on peut encore moins prévoir sa direction. Il ne se laisse pas cadrer par nos exigences humaines – nous cherchons toujours à cadrer les choses -, il ne se laisse pas enfermer par nos schémas et nos préjugés. L’Esprit procède de Dieu Père et de son Fils Jésus Christ et fait irruption dans l’Eglise – sur chacun de nous –, en donnant la vie à nos esprits et à nos coeurs. Comme le dit le Credo: « Il est le Seigneur et il donne la vie ». Il a la Seigneurie parce qu’il est Dieu, et parce qu’il donne la vie.

Le jour de Pentecôte, les disciples de Jésus étaient encore désorientés et effrayés. Ils n’avaient pas encore le courage de sortir à découvert. Et nous aussi, cela nous arrive parfois, nous préférons rester entre les murs protecteurs de nos milieux. Mais le Seigneur sait comment nous rejoindre et ouvrir les portes de notre coeur. Il envoie sur nous l’Esprit Saint qui nous enveloppe et qui vainc toutes nos hésitations, qui abat nos défenses, qui démonte nos fausses sécurités. L’Esprit fait de nous des créatures nouvelles, comme il le fit ce jour-là avec les Apôtres : il nous renouvelle, comme de nouvelles créatures.

Après avoir reçu l’Esprit Saint, ils ne furent plus comme avant – il les a changés – mais ils sont sortis, ils sont sortis sans crainte et commencèrent à annoncer Jésus, à annoncer que Jésus est ressuscité, que le Seigneur est avec nous, de telle façon que chacun les comprenait dans sa langue. Parce que l’Esprit est universel, il ne supprime pas les différences culturelles, les différences de pensées, non, il est pour tous, mais chacun le comprend dans sa propre culture, dans sa propre langue. L’Esprit change le coeur, il élargit le regard des disciples. Il les rend capables de communiquer à tous les grandes oeuvres de Dieu, sans limites, en dépassant les frontières culturelles et les frontières religieuses derrière lesquelles ils avaient l’habitude de penser et de vivre. Il rend les Apôtres capables de rejoindre les autres en respectant leurs possibilités d’écoute et de compréhension, dans la culture et le langage de chacun (vv. 5-11). En d’autres termes, l’Esprit Saint met en relation des personnes différentes en réalisant l’unité et l’universalité de l’Eglise.

Et aujourd’hui cette vérité, cette réalité de l’Esprit Saint, nous parle, là où dans l’Eglise il y a des petits groupes qui cherchent toujours la division, à se séparer des autres. Ce n’est pas l’Esprit de Dieu. L’Esprit de Dieu est harmonie, il est unité, il unit les différences. Un bon cardinal, qui a été archevêque de Gênes, disait que l’Eglise est comme un fleuve: l’important est de rester dedans ; que tu sois un peu de ce côté et un peu de l’autre, peu importe, l’Esprit Saint fait l’unité. Il prenait l’image du fleuve. L’important est de rester à l’intérieur, dans l’unité de l’Esprit, et de ne pas regarder les étroitesses qui sont un peu de ce côté et un peu de l’autre, si tu pries de cette façon ou d’une autre… Ce n’est pas de Dieu. L’Eglise est pour tous, pour tous, comme l’a montré l’Esprit Saint le jour de la Pentecôte.

Demandons aujourd’hui à la Vierge Marie, Mère de l’Eglise, d’intercéder pour que l’Esprit Saint descende en abondance et remplisse les coeurs des fidèles et allume en tous le feu de son amour.
----------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : redditgoogle

Regina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Regina Caeli: l’Ascension du Christ nous montre notre destination future

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: