www.papefrancois.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 4200 discours ou homélies du Saint-Père, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser notre Moteur de Recherches ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
-41%
Le deal à ne pas rater :
Pompe Bosch EasyPump avec batterie 3,6V intégrée (Via ODR 15€)
39.91 € 67.42 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Angélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 4317
Date d'inscription : 17/03/2013

Angélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous  Empty
17012021
MessageAngélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous

Angélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous  Cq5dam.thumbnail.cropped.750.422



Avant de réciter la prière de l’angélus depuis la Bibliothèque du Palais apostolique, dimanche 17 janvier 2021, le Pape François a proposé une catéchèse sur «la rencontre avec le Christ» et les différentes manières dont Dieu appelle chacun individuellement, tous ces appels incarnant «une initiative de son amour».

S’appuyant sur l'Évangile du jour (Jn 1, 35-42), le Pape narre la rencontre de Jésus avec ses premiers disciples. La scène se déroule au bord du fleuve du Jourdain, le lendemain du baptême de Jésus. C'est le même Jean-Baptiste qui désigne le Messie à deux des disciples par ces mots: «Voici l'Agneau de Dieu!» (v. 36). Et ces deux-là, se fiant au témoignage du Baptiste, suivaient Jésus. Lui le remarque et demande: «Que cherchez-vous?», et eux l’interroge: «Maître, où habitez-vous?» (v. 38).

La lumière de Dieu explose en eux

Jésus ne répond pas: «J'habite à Capharnaüm ou à Nazareth», mais dit: «Venez  et vous verrez» (v. 39). Ce n'est pas une carte de visite, mais une invitation à une rencontre, relève le Saint-Père, poursuivant: «Il n'est pas difficile de les imaginer assis, lui posant des questions et surtout l'écoutant, sentant leur cœur se réchauffer au fur et à mesure que le Maître parle. Ils ressentent la beauté des mots qui répondent à leur plus grande espérance. Et soudain, ils découvrent que, le soir tombant autour d'eux, la lumière que seul Dieu peut donner explose en eux».

Chaque rencontre authentique avec Jésus reste dans la mémoire vie; elle n'est jamais oubliée, assure François. «On oublie beaucoup de rencontres, mais la vraie rencontre avec Jésus reste toujours. Et ces nombreuses années plus tard, ils ne pouvaient pas oublier cette rencontre si heureuse, si pleine, qui avait changé leur vie.»

Quand ils partent et reviennent vers leurs frères, cette joie, cette lumière déborde donc de leur cœur comme un fleuve en crue, ajoute l’évêque de Rome. L'un de ces deux disciples, André, dit alors à son frère Simon- que Jésus appellera Pierre- «Nous avons trouvé le Messie» (v. 41).

Dieu appelle à la vie, à la foi

Et le Pape de proposer de s’arrêter un instant sur cette expérience de rencontre avec le Christ «qui nous appelle à être avec lui». «Chaque appel de Dieu est une initiative de son amour. C'est toujours Lui qui prend l'initiative. Dieu appelle à la vie, il appelle à la foi, et il appelle à un état de vie particulier», en déduit le Souverain pontife.  

Le premier appel de Dieu est à la vie, par lequel il nous constitue en tant que personnes; c'est un appel individuel, car Dieu ne fait pas les choses en série, observe François.

Ensuite, Dieu nous appelle à la foi et à faire partie de sa famille, en tant qu'enfants de Dieu, complète-t-il. Et enfin, Dieu nous appelle à un état de vie particulier: à nous donner nous-mêmes dans le mariage, le sacerdoce ou la vie consacrée, affirme le Pape, convenant que ce sont là des manières différentes de réaliser «le plan que Dieu a pour chacun de nous», qui est toujours «un projet d'amour». «Dieu appelle toujours. Et la plus grande joie de chaque croyant est de répondre à cet appel, de s'offrir tout entier au service de Dieu et de ses frères et sœurs», remarque le Successeur de Pierre.

L’appel de Dieu peut venir de mille façons

Et le Pape d’expliquer que face à l'appel du Seigneur, «qui peut nous parvenir de mille façons, même à travers des personnes et des événements, aussi bien heureux que tristes», notre attitude peut parfois être celle du refus, «parce qu'elle nous semble en contraste avec nos aspirations; ou de la peur, parce que nous la considérons trop exigeante et inconfortable». L'on dit: «Oh je n'y arriverai pas, mieux vaut ne pas y arriver, mieux vaut une vie plus tranquille... Dieu me voilà». Mais l'appel de Dieu est l'amour, et nous n'y répondons que par l'amour, relève le Pape, développant: «Au début, il y a une rencontre, ou plutôt, il y a la rencontre avec Jésus, qui nous parle du Père, il nous fait connaître son amour. Et puis le désir de le communiquer aux personnes que nous aimons surgit spontanément en nous aussi: ‘’J'ai rencontré l'Amour’’, ‘’J'ai trouvé le sens de ma vie’’. En un mot: ‘’J'ai trouvé Dieu’’.»

«Que la Vierge Marie nous aide à faire de notre vie un chant de louange à Dieu, en réponse à son appel et dans l'accomplissement humble et joyeux de sa volonté», a conclu le Souverain pontife, ajoutant en improvisant: «Mais n'oublions pas ceci: chacun de nous, dans sa vie, a eu un moment où Dieu s'est rendu présent plus fortement, avec un appel. Souvenons-nous en. Revenons à ce moment, afin que le souvenir de ce moment nous renouvelle toujours dans notre rencontre avec Jésus.»
----------------------------------------------------
Source : www.vaticannews.va/fr/

Méditation du pape François :

Chers frères et sœurs, bonjour !

L’Évangile de ce deuxième dimanche du Temps Ordinaire (cf. Jn 1,35-42) présente la rencontre de Jésus avec ses premiers disciples. La scène se déroule auprès du fleuve du Jourdain, au lendemain du baptême de Jésus. C’est Jean le Baptiste lui-même qui indique à deux d’entre eux le Messie avec ces paroles: « Voici l’Agneau de Dieu. » (v. 36). Et tous deux, faisant confiance au témoignage du Baptiste, suivent Jésus. Il s’en aperçoit et leur demande : « Que cherchez-vous ? », et eux lui demandent : « Maître, où demeures-tu ? » (v. 38).

Jésus ne répond pas : “J’habite à Capharnaüm ou à Nazareth”, mais il dit : « Venez, et vous verrez » (v. 39). Pas de carte de visite, mais une invitation à une rencontre. Tous les deux le suivent et ils restent avec lui cet après-midi là. Il n’est pas difficile de les imaginer assis en train de lui poser des questions et surtout de l’écouter, en sentent que leur coeur se réchauffe au fur et à mesure que parle le Maître. Ils éprouvent la beauté des paroles qui répondent à leur plus grande espérance. Et ils découvrent soudainement que, tandis que s’installe le soir, en eux jaillit la lumière que seul Dieu peut donner. Quelque chose attire l’attention : l’un des disciples, soixante ans plus tard, ou peut-être plus, écrit dans l’Evangile : « C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). » (Jn 1,39), il écrit l’heure. Cela nous fait réfléchir : toute rencontre authentique avec Jésus reste gravée dans la mémoire, on ne l’oublie pas. Tu peux oublier de nombreuses rencontres, mais la vraie rencontre avec Jésus reste toujours présente. Ces deux-là, après tant d’années, se souvenaient même de l’heure, ils n’avaient pas pu oublier cette rencontre si heureuse, si pleine, qui avait changé leur vie. Lorsqu’ils sortent et retournent auprès de leurs frères, cette joie, cette lumière déborde de leurs coeurs comme un fleuve en crue. L’un des deux, André, dit à son frère Simon – que Jésus appellera Pierre –: « Nous avons trouvé le Messie » (v. 41). Ils sont sortis certains que Jésus était le Messie, certains.

Arrêtons-nous un moment sur cette expérience de la rencontre avec le Christ qui appelle à demeurer avec Lui. Chaque appel de Dieu est une initiative de son amour. C’est toujours Lui qui prend l’initiative, Il t’appelle. Dieu appelle à la vie, il appelle à la foi, et il appelle à un état de vie particulier. Le premier appel de Dieu est l’appel à la vie, par lequel il nous constitue comme personnes ; c’est un appel individuel, parce que Dieu ne fait pas les choses en série. Puis Dieu nous appelle à la foi et à faire partie de sa famille, comme enfants de Dieu. Enfin, Dieu appelle à un état de vie particulier : à nous donner nous-mêmes dans la voie du mariage, dans celle du sacerdoce ou de la vie consacrée. Ce sont différentes façons de réaliser le projet de Dieu sur chacun de nous, qui est toujours un dessein d’amour. Et la plus grande joie pour tout croyant est de répondre à cet appel, de s’offrir lui-même en entier au service de Dieu et de ses frères.

Face à cet appel du Seigneur, qui peut nous parvenir de mille façons même à travers des personnes, des événements joyeux et tristes, nous pouvons parfois avoir une attitude de refus – “Non… J’ai peur…” –, parce qu’il nous semble en contradiction avec nos aspirations ; ou bien une attitude de peur, parce que nous le trouvons trop exigeant et dérangeant : “Oh je n’y arriverai pas, il ne vaut mieux pas, il vaut mieux une vie plus tranquille… Dieu là, moi ici”. Mais l’appel de Dieu est amour, et on ne lui répond que par l’amour.

C’est ce langage : la réponse à un appel qui vient de l’amour ne peut être que l’amour. Au début il y a une rencontre, ou plutôt, il y a la rencontre avec Jésus, qui nous parle du Père, qui nous fait connaître son amour. Et alors spontanément, surgit aussi en nous le désir de le communiquer aux personnes que nous aimons : “J’ai rencontré l’Amour”, “J’ai trouvé le sens de ma vie”. En un mot : “J’ai trouvé Dieu”.

Que la Vierge Marie nous aide à faire de notre vie un chant de louange à Dieu, en réponse à son appel et dans l’accomplissement humble et joyeux de sa volonté. Mais souvenons-nous de cela : pour chacun de nous, dans la vie, il y a eu un moment où Dieu s’est fait présent plus fortement, comme un appel. Souvenons-nous de ce moment. Remontons à ce moment, car la mémoire de ce moment nous renouvelle toujours dans la rencontre avec Jésus.
--------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : redditgoogle

Angélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angélus: Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: