www.papefrancois.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 4000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le Moteur de Recherches de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -42%
Logitech K400 Plus – Clavier sans Fil
Voir le deal
25.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Angélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 4030
Date d'inscription : 17/03/2013

Angélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer Empty
12072020
MessageAngélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer

Angélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer Cq5dam.thumbnail.cropped.750.422



Le Pape François, avant la prière de l’angélus, ce dimanche 12 juillet 2020, a proposé une méditation sur le sens de la Parole de Dieu. En prenant appui sur l’Évangile selon saint Matthieu (13,1-23), qui relate la parabole du semeur, le Saint-Père a expliqué comment recevoir cette «semence féconde».

Le Pape François, en ce 15e dimanche du temps ordinaire, a rappelé que la Parole de Dieu, symbolisée par les semences, «n'est pas une Parole abstraite, mais c'est le Christ lui-même, le Verbe du Père qui s'est incarné dans le sein de Marie». Ainsi accueillir la Parole de Dieu «signifie accueillir la personne du Christ». Et le Saint-Père a observé les différentes façons de la recevoir, mettant en garde contre un accueil qui ne serait pas fertile.

Il y a tout d’abord le risque de la distraction, «un grand danger de notre temps». «Assaillis par tant de bavardages, par tant d'idéologies, par les possibilités permanentes de se distraire à la maison et à l'extérieur, on peut perdre le goût du silence, du recueillement, du dialogue avec le Seigneur, au point de risquer de perdre la foi» relève le Pape.

L’enthousiasme momentané peut également représenter un écueil dans la mesure où il reste superficiel et «n’assimile pas la parole de Dieu». Le Saint-Père l'a comparé à «un terrain pierreux» avec peu de terre où la semence germe vite mais se dessèche rapidement car elle ne prend pas racine. Ainsi, «face à la première difficulté, une souffrance, un trouble de la vie, cette foi encore faible se dissout, comme la semence qui tombe au milieu des pierres se dessèche».

Chacun de nous possède en son cœur la semence de la Parole

Le troisième danger mis en exergue a été celui des préoccupations mondaines, un thème que le Saint-Père développe très régulièrement depuis le début de son pontificat, et qui consisterait à accueillir la Parole de Dieu comme un terrain où poussent des buissons épineux. Tromperie de la richesse, du succès agirait alors comme des épines étouffant la Parole et la privant de fruit.

«Le bon terrain», celui qui est fertile est celui où «la semence prend et porte du fruit». Une semence qui représente «ceux qui écoutent la Parole, l'accueillent, la conservent dans leur cœur et la mettent en pratique dans la vie de tous les jours» a souligné le Pape, en rappelant que «la parabole du semeur est un peu la “mère” de toutes les paraboles, parce qu'elle parle de l'écoute de la Parole». Une Parole, semence féconde et efficace en elle-même que «Dieu répand partout avec générosité, sans se soucier du gaspillage».

Personne n’est exclu, a insisté le Saint-Père, «chacun de nous est un terrain sur lequel tombe la semence de la Parole». Tous, «si nous le voulons, nous pouvons devenir un bon terrain, défriché et cultivé avec soin, pour faire mûrir la semence de la Parole». «Elle est déjà présente dans notre cœur», mais, a précisé le Pape, il nous revient de la faire la faire fructifier en distinguant parmi tant de voix et tant de paroles, celle du Seigneur, l'unique qui nous rend libres. Le Saint-Père a alors encouragé à «s’habituer à écouter la Parole de Dieu» invitant à avoir toujours avec soi une Bible.
----------------------------------------------------------
Source : www.vaticannews.va/fr


Paroles du pape François en Intégralité :

Chers frères et sœurs, bonjour!

Dans l’Évangile de ce dimanche (cf. Mt 13, 1-23), Jésus raconte à une grande foule la parabole – que nous connaissons tous bien – du semeur, qui jette la semence sur quatre types de sols différents. La Parole de Dieu, symbolisée par les graines, n’est pas une Parole abstraite, mais c’est le Christ lui-même, la Parole du Père qui s’est incarnée dans le sein de Marie. Par conséquent, accueillir la Parole de Dieu signifie accueillir la personne du Christ, le Christ lui-même.

Il existe différentes manières de recevoir la Parole de Dieu: nous pouvons le faire comme un chemin où les oiseaux viennent immédiatement manger les graines. Celle-là ce serait la distraction, un grand danger pour notre temps. Assaillis par tant de bavardages, par tant d’idéologies, par les possibilités continues de se distraire à l’intérieur et à l’extérieur de chez soi, on peut perdre le goût du silence, du recueillement, du dialogue avec le Seigneur, au point de risquer de perdre la foi, de ne pas accueillir la Parole de Dieu. Nous voyons tout, distraits par tout, par les choses du monde.
Autre possibilité: nous pouvons accueillir la Parole de Dieu comme un sol pierreux, avec peu de terre. Là, la graine germe vite, mais bientôt elle se dessèche aussi, car elle n’arrive pas à prendre racine profondément. C’est l’image de ceux qui accueillent la Parole de Dieu avec un enthousiasme momentané qui, cependant, reste superficiel, n’assimile pas la Parole de Dieu. Et ainsi, face à la première difficulté – pensons à une souffrance, un trouble dans notre vie -, cette foi encore faible se dissout, comme la graine qui tombe au milieu des pierres se dessèche.

Nous pouvons encore – troisième possibilité dont Jésus parle dans la parabole -, accueillir la Parole de Dieu comme un sol où poussent des buissons épineux. Et les épines ce sont la tromperie de la richesse, du succès, des préoccupations mondaines … Là, la Parole pousse un peu, mais elle est étouffée, elle n’est pas forte, elle meurt ou elle ne porte pas de fruit.

Enfin – quatrième possibilité – nous pouvons l’accueillir comme le sol bon. Ici, et seulement ici, la graine prend racine et porte ses fruits. La graine tombée sur ce sol fertile représente ceux qui écoutent la Parole, l’accueillent, la gardent dans leur cœur et la mettent en pratique dans la vie quotidienne.

La parabole du semeur est un peu la «mère» de toutes les paraboles, car elle parle de l’écoute de la Parole. Elle nous rappelle que c’est une graine féconde et efficace; et Dieu la répand partout avec générosité, sans lésiner sur la dépense. Le cœur de Dieu est ainsi! Chacun de nous est un sol sur lequel tombe la semence de la Parole, personne n’est exclu. La Parole est donnée à chacun de nous. On peut se demander: quel genre de terrain suis-je? Est-ce que je ressemble au chemin, au sol pierreux, au buisson? Si nous le voulons, avec la grâce de Dieu, nous pouvons devenir une bonne terre, labourée et cultivée avec soin, pour faire mûrir la semence de la Parole.

Elle est déjà présente dans notre cœur, mais la faire fructifier dépend de nous, cela dépend de l’accueil que nous réservons à cette graine. Nous sommes souvent distraits par trop d’intérêts, par trop d’appels, et il est difficile de distinguer, parmi tant de voix et de paroles, celle du Seigneur, la seule qui rend libres.

C’est pourquoi il est important de s’habituer à écouter la Parole de Dieu, à la lire. Et j’en reviens, encore une fois, à ce conseil: portez toujours sur vous un petit évangile, une édition de poche de l’Evangile, dans votre poche, votre sac … Et ainsi, lisez un passage tous les jours, pour vous habituer à lire la Parole de Dieu, et bien comprendre la semence que Dieu t’offre, et penser avec quelle terre je la reçois.

Que la Vierge Marie, modèle parfait d’une terre bonne et fertile, nous aide, par sa prière, à devenir une terre disponible sans épines ni cailloux, afin que nous puissions porter de bons fruits pour nous et pour nos frères.
-------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : redditgoogle

Angélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angélus : La Parole de Dieu, une semence féconde à accueillir et faire germer

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: