www.papefrancois.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 4000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le Moteur de Recherches de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63 €
-71%
Le deal à ne pas rater :
Plaque Induction Portable Amzchef
49.99 € 169.99 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Messe à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 4030
Date d'inscription : 17/03/2013

Messe à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail Empty
11052020
MessageMesse à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail

Messe à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail 88ef4cbe-040520_2



Lors de la messe célébrée en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, ce lundi 11 Mai 2020, le Pape a prié pour ceux qui souffrent en raison de la perte de leur emploi au cours de ces dernières semaines. Il a aussi rappelé le 75ème anniversaire de la découverte du corps de saint Timothée dans la crypte de la Cathédrale de Termoli. Dans son homélie, François est revenu sur le rôle de l’Esprit-Saint, qui aide à comprendre ce que le Seigneur nous a dit.

Au début de la messe de ce lundi de la 5e semaine du Temps Pascal, le Saint-Père a formulé l’intention de prière suivante:

«Nous nous joignons aux fidèles de Termoli, en la fête de la découverte du corps de Saint Timothée aujourd'hui. Ces jours-ci, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi; elles n'ont pas été réembauchées, elles travaillaient au noir... Nous prions pour nos frères et sœurs qui souffrent de ce manque de travail».

Le Pape a ensuite commenté l'Évangile d'aujourd'hui (Jn 14, 21-26) dans lequel Jésus dit à ses disciples: «Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.»

«C'est la promesse de l'Esprit Saint, l'Esprit Saint qui habite avec nous et que le Père et le Fils envoient» pour «nous accompagner dans la vie», a expliqué le Pape. Il est appelé le Paraclet, c'est-à-dire Celui qui «soutient, qui accompagne pour ne pas tomber, qui te maintient ferme, qui est proche de toi pour te soutenir. Et le Seigneur nous a promis ce soutien, qui est Dieu comme lui: il est le Saint-Esprit. Que fait le Saint-Esprit en nous? Le Seigneur le dit: "Il vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit”. Enseigner et se souvenir. C'est le travail du Saint-Esprit. Il nous enseigne: il nous enseigne le mystère de la foi, il nous apprend à entrer dans le mystère, à comprendre un peu plus le mystère, il nous enseigne la doctrine de Jésus et nous apprend à développer notre foi sans faire d'erreurs, parce que la doctrine grandit, mais toujours dans la même direction: elle grandit dans la compréhension. Et l'Esprit nous aide à grandir dans la compréhension de la foi, à la comprendre davantage et à aller plus loin pour comprendre ce que dit la foi. La foi n'est pas une chose statique ; la doctrine n'est pas une chose statique: elle "grandit" toujours, mais elle grandit "dans la même direction". Et l'Esprit Saint empêche la doctrine de se tromper, l'empêche de s'immobiliser, sans grandir en nous. Il nous enseignera les choses que Jésus nous a enseignées, il développera en nous la compréhension de ce que Jésus nous a enseigné, il fera grandir en nous la doctrine du Seigneur, jusqu'à la maturité».

Une autre chose que fait le Saint-Esprit, c'est le fait de se souvenir, a poursuivi le Saint-Père: «Il vous rappellera tout ce que je vous ai dit.» L'Esprit Saint est comme un souvenir, il nous réveille", il nous garde toujours éveillés «dans les choses du Seigneur» et il nous fait aussi nous souvenir de notre vie, quand nous avons rencontré le Seigneur ou quand nous l'avons quitté.

François s’est ensuite souvenu d'une personne qui priait ainsi devant le Seigneur: «Seigneur, je suis le même qui, enfant, garçon, a fait ces rêves. Ensuite, j'ai pris de mauvais chemins. Maintenant, tu m'as appelé». Ceci, a expliqué le Pape, «est la mémoire de l'Esprit Saint dans la vie de chacun. Elle t’amène à la mémoire du salut, à la mémoire de ce que Jésus t’a enseigné, mais aussi à faire mémoire de ta propre vie. C'est une belle façon de prier le Seigneur: "Je suis le même. J'ai beaucoup marché, j'ai fait beaucoup d'erreurs, mais je suis le même et tu m'aimes".  C'est la mémoire du voyage de la vie», a souligné le Saint-Père.

«Et dans cette mémoire, l'Esprit Saint nous guide ; il nous guide pour discerner, pour discerner ce que je dois faire maintenant, ce qui est la bonne voie et ce qui est mauvais, même dans les petites décisions. Si nous demandons la lumière à l'Esprit Saint, il nous aidera à discerner afin de prendre les bonnes décisions, les petites décisions de tous les jours et les plus grandes». L'Esprit «nous accompagne, nous soutient dans le discernement», a assuré François, «Il nous enseignera tout, c'est-à-dire qu'il fait croître la foi, il nous introduit dans le mystère, l'Esprit nous rappelle : il nous rappelle la foi, il nous rappelle notre propre vie, et l'Esprit, dans cet enseignement, dans cette mémoire, nous apprend à discerner les décisions que nous devons prendre. Et les Évangiles donnent un nom à l'Esprit Saint: oui, le Paraclet, parce qu'il vous soutient, mais aussi un autre nom plus beau: c'est le Don de Dieu. L'Esprit est le don de Dieu. L'Esprit est précisément le Don: "Je ne vous laisserai pas seuls, je vous enverrai un Paraclet qui vous soutiendra et nous aidera à avancer, à nous souvenir, à discerner et à grandir. Le don de Dieu est le Saint-Esprit», a insisté le Saint-Père.

«Que le Seigneur nous aide à garder ce don qu'il nous a donné lors du baptême et que nous avons tous en nous», a-t-il conclu.

Après la communion, le Pape a invité les fidèles ne pouvant communier sacramentellement à réciter l’acte de communion spirituelle suivant:

«Mon Jésus, je crois à votre présence dans le Très Saint Sacrement. Je vous aime plus que toute chose et je désire que vous veniez dans mon âme. Je ne puis maintenant vous recevoir sacramentellement dans mon Cœur : venez‐y au moins spirituellement. Je vous embrasse comme si vous étiez déjà venu, et je m'unis à vous tout entier. Ne permettez pas que j'aie jamais le malheur de me séparer de vous.»

Il y a ensuite eu un temps d’adoration du Saint-Sacrement, suivi de la bénédiction eucharistique.

Avant que le Saint-Père ne quitte la chapelle, dédiée à l’Esprit-Saint, l’antienne mariale du temps pascal Regina Cœli a été entonnée:

Regína caeli laetáre, allelúia.

Quia quem merúisti portáre, allelúia.

Resurréxit, sicut dixit, allelúia.

Ora pro nobis Deum, allelúia
-------------------------------------------------
Source : www.vaticannews.va/fr/

Homélie intégrale du pape François :

Le passage de l’Évangile d’aujourd’hui est [tiré des] adieux de Jésus lors de la Cène (cf. Jn 14, 21-26). Le Seigneur finit par ces versets : « Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ;
mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (vv. 25-26). C’est la promesse de l’Esprit Saint ; l’Esprit Saint qui habite avec nous et que le Père et le Fils envoient. « Le Père enverra en mon nom », dit Jésus, pour nous accompagner dans la vie. Et on l’appelle le Paraclet. C’est la tâche de l’Esprit Saint. En grec, le Paraclet est celui qui soutient, qui accompagne pour qu’on ne tombe pas, qui te maintient fermement, qui est près de toi pour te soutenir. Et le Seigneur nous a promis ce soutien, qui est Dieu lui aussi : c’est l’Esprit-Saint. Que fait l’Esprit Saint en nous ? Le Seigneur le dit : « Il vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (v.26). Enseigner et faire se souvenir. C’est la tâche de l’Esprit Saint.

Il nous enseigne : il nous enseigne le mystère de la foi, il nous enseigne à entrer dans le mystère, à comprendre un peu plus le mystère. Il nous enseigne la doctrine de Jésus et nous enseigne comment développer notre foi sans nous tromper, parce que la doctrine grandit, mais toujours dans la même direction : elle grandit dans la compréhension. Et l’Esprit nous aide à grandir dans la compréhension de la foi, à la comprendre davantage, à comprendre ce que dit la foi. La foi n’est pas quelque chose de statique ; la doctrine n’est pas quelque chose de statique ; elle grandit. Elle grandit comme poussent les arbres, toujours les mêmes mais plus grands, avec du fruit, mais toujours le même, dans la même direction. Et l’Esprit Saint évite à la doctrine de se tromper, il évite qu’elle reste là arrêtée, sans grandir en nous. Il nous enseignera ce que Jésus nous a enseigné, il développera en nous la compréhension de ce que nous a enseigné Jésus, il fera grandir en nous, jusqu’à maturité, la doctrine du Seigneur.

Et Jésus dit autre chose à propos de l’Esprit Saint, c’est « faire souvenir » : « Il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (v.26). L’Esprit Saint est comme la mémoire, il nous réveille : » Souviens-toi de ceci, souviens-toi de cela… ». Il nous garde éveillés, toujours éveillés dans les choses du Seigneur et il nous fait souvenir aussi de notre vie : « Pense à ce moment, pense à quand tu as rencontré le Seigneur, pense à quand tu as quitté le Seigneur ».

J’ai entendu parler d’une personne qui priait ainsi devant le Seigneur : « Seigneur, je suis le même que quand j’étais enfant, adolescent, j’avais ces rêves. Et puis, j’ai pris de mauvais chemins. Maintenant, tu m’as appelé ». Je suis le même : c’est cela, la mémoire de l’Esprit Saint dans la vie de chacun. Il te conduit à la mémoire du salut, à la mémoire de ce qu’a enseigné Jésus, mais aussi à la mémoire de ta propre vie. Et cela m’a fait réfléchir – ce que disait cet homme – à une belle façon de prier, de regarder le Seigneur : « Je suis le même. J’ai beaucoup marché, je me suis beaucoup trompé, mais je suis le même et tu m’aimes ». La mémoire du chemin de la vie.

Et dans cette mémoire, l’Esprit Saint nous guide ; il nous guide pour discerner, pour discerner ce que je dois faire maintenant, quelle est la bonne route et quelle est la mauvaise, y compris dans les petites décisions. Si nous demandons à l’Esprit Saint la lumière, il nous aidera à discerner pour prendre les véritables décisions, les petites de chaque jour et les plus grandes. C’est lui qui nous accompagne, qui nous soutient dans le discernement.

L’Esprit, donc, qui enseigne : il nous enseignera tout, c’est-à-dire qu’il fait grandir la foi, il nous introduit dans le mystère ; l’Esprit qui nous fait souvenir : il nous rappelle la foi, il nous rappelle notre vie ; et l’Esprit qui, à travers cet enseignement et ce souvenir, nous enseigne à discerner les décisions que nous devons prendre. Et les Évangiles donnent un nom à cela, à l’Esprit Saint – oui, le Paraclet, parce qu’il te soutient, mais un autre nom plus beau – : c’est le Don de Dieu. L’Esprit est le Don de Dieu. L’Esprit est vraiment le Don. Je ne vous laisserai pas seuls, je vous enverrai un Paraclet qui vous soutiendra et vous aidera à avancer, à vous souvenir, à discerner et à grandir. Le Don de Dieu, c’est l’Esprit Saint.

Que le Seigneur nous aide à garder ce Don qu’il nous a fait au baptême et que nous avons tous en nous.
-------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : redditgoogle

Messe à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Messe à Ste Marthe : Prière pour ceux qui ont perdu leur travail

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: