Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Partant à Lourdes, comme hospitalier, du 24 au 29 Octobre, je mettrai ce site à jour dés mon retour ....

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Homélie à Ste Marthe : Dieu nous aime comme un père et nous attend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2657
Date d'inscription : 17/03/2013

30032017
MessageHomélie à Ste Marthe : Dieu nous aime comme un père et nous attend



« Dis-moi Seigneur, es-tu déçu de moi ? ». C’est la question que le pape François a invité à poser, lors de la messe matinale du 30 mars 2017 à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican. Dans l’homélie rapportée par Radio Vatican, il a assuré que Dieu « pleure pour moi », si « je me suis éloigné du Seigneur ».

Le pape a commenté la première lecture (Exode 32, 7-14) qui évoque « le rêve et les déceptions de Dieu ». Le peuple est « le rêve de Dieu. Il rêvait parce qu’il aimait ». Mais ce peuple qui « n’a pas de constance, ne sait pas attendre, s’est perverti » car il n’a « pas eu la patience d’attendre Dieu » : il s’est forgé un veau d’or, un dieu « pour se divertir » et il a « oublié Dieu qui les a sauvés ».

D’où la « déception de Dieu » lorsque l’homme commence à « oublier Dieu qui nous a créés, qui nous a fait grandir, qui nous a accompagné dans la vie ». « Et si souvent dans l’Evangile, a constaté le pape, Jésus dans les Paraboles, parle de cet homme qui (plante) une vigne et puis échoue, parce que les ouvriers veulent la prendre pour eux ».

Ainsi « dans le cœur de l’homme, il y a toujours cette inquiétude ! Il n’est pas satisfait de Dieu, de l’amour fidèle. Le cœur de l’homme (penche) toujours vers l’infidélité », a ajouté le pape François mettant en garde contre cette « tentation » : « Nous savons bien comment est notre cœur et chaque jour nous devons reprendre le chemin pour ne pas glisser lentement vers les idoles, vers les fantasmes, vers la mondanité, vers l’infidélité ».

Dieu a « un cœur tendre, un cœur de père », il « pleure pour moi », s’il est « déçu de moi » et si « je me suis éloigné du Seigneur », a poursuivi le pape. Il a recommandé de « penser au Seigneur déçu : ‘Dis-moi Seigneur, es-tu déçu de moi ?’ D’une chose ou d’une autre, oui, c’est sûr. (…) Pensons aujourd’hui à cette déception de Dieu qui nous a faits pour l’amour alors que nous allons chercher, l’amour, le bien-être, la belle vie, ailleurs ».

En conclusion, le pape François a invité à un examen de conscience : « Combien d’idoles dont je ne suis pas capable de me débarrasser qui me rendent esclave ? (…) ‘Seigneur, toi qui as eu tant de rêves sur moi, je sais que je me suis éloigné, mais dis-moi où, comment revenir …’. Et la surprise sera qu’Il nous attend toujours, comme le père du fils prodigue, qui le vit venir de loin, parce qu’il l’attendait ».
----------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr/f1-tous-les-textes-du-pape-francois
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Homélie à Ste Marthe : Dieu nous aime comme un père et nous attend :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Homélie à Ste Marthe : Dieu nous aime comme un père et nous attend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: