www.papefrancois.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 4000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le Moteur de Recherches de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Siège Gaming Steelplay SG01 (noir et vert)
179.99 € 229.99 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
53.99 € 89.99 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Angélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte »

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 4058
Date d'inscription : 17/03/2013

Angélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte »  Empty
30082020
MessageAngélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte »

Angélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte »  856e0290-an



« La vie des chrétiens est toujours une lutte », une lutte « contre le mal », a souligné le pape François à l’angélus de ce 30 août 2020. Et fuir la croix « vient du diable ».

Paroles du pape :

Chers frères et sœurs, bonjour !

Le passage évangélique du jour (cf. Mt 16,21-27) est lié à celui de dimanche dernier (cf. Mt 16,13-20). Après que Pierre, au nom des autres disciples, ait professé sa foi en Jésus comme Messie et Fils de Dieu, Jésus lui-même commence à leur parler de sa passion. Le long du chemin vers Jérusalem, il explique ouvertement à ses amis ce qui les attend à la fin dans la ville sainte : il annonce son mystère de mort et de résurrection, d’humiliation et de gloire. Il dit qu’il devra « souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter » (Mt 16,21). Mais ses paroles ne sont pas comprises, parce que les disciples ont une foi encore immature et trop liée à la mentalité de ce monde (cf. Rm 12,2). Ils pensent à une victoire trop terrestre, c’est pourquoi ils ne comprennent pas le langage de la croix.

Face à la perspective que Jésus puisse échouer et mourir sur une croix, le même Pierre se rebelle et lui dit : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » (v. 22). Il croit en Jésus – Pierre est comme cela – il a la foi, il croit en Jésus, il croit ; il veut le suivre, mais il n’accepte pas que sa gloire passe à travers la passion. Pour Pierre et les autres disciples – mais pour nous aussi ! – la croix est quelque chose d’inconfortable, la croix est un “scandale”, tandis que Jésus considère que le “scandale” est de fuir la croix, ce qui voudrait dire se dérober à la volonté du Père, à la mission qu’Il lui a confiée pour notre salut. C’est pourquoi Jésus répond à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » (v. 23). Dix minutes plus tôt, Jésus a loué Pierre, il lui a promis d’être la base de son Eglise, le fondement ; dix minutes après il lui dit “Satan”. Comment peut-on comprendre cela ? Cela nous arrive à tous ! Dans les moments de dévotion, de ferveur, de bonne volonté, de proximité envers le prochain, nous regardons Jésus et nous avançons ; mais dans les moments où nous rencontrons la croix, nous fuyons. Le diable, Satan – comme le dit Jésus à Pierre – nous tente. C’est du mauvais esprit, cela vient du diable de s’éloigner de la croix, de la croix de Jésus.

S’adressant ensuite à tous, Jésus ajoute : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.» (v. 24). De cette façon Il indique le chemin du vrai disciple, en montrant deux attitudes. La première est « renoncer à soi-même », qui ne signifie pas un changement superficiel, mais une conversion, un renversement de mentalité et de valeurs. L’autre attitude est de prendre sa croix. Il ne s’agit pas seulement de supporter avec patience les tribulations quotidiennes, mais de porter avec foi et responsabilité cette part de fatigue, et cette part de souffrance que comporte la lutte contre le mal. La vie des chrétiens est toujours une lutte. La Bible dit que la vie du croyant est une milice : lutter contre le mauvais esprit, lutter contre le Mal.

Ainsi l’engagement de “prendre sa croix” devient participation au salut du monde avec le Christ. En pensant à cela, faisons en sorte que la croix accrochée au mur chez nous, ou que nous portons autour de notre cou, soit le signe de notre désir de nous unir au Christ pour servir les frères avec amour, spécialement les plus petits et les plus fragiles. La croix est le signe saint de l’amour de Dieu, et c’est le signe du sacrifice de Jésus, et elle ne doit pas être réduite à un objet superstitieux ni à un bijou ornemental. Chaque fois que nous fixons le regard sur l’image du Christ crucifié, pensons que comme vrai Serviteur du Seigneur, il a réalisé sa mission en donnant la vie, en versant son sang pour la rémission des péchés. Et ne nous laissons pas conduire ailleurs, dans la tentation du Malin. Par conséquent, si nous voulons être ses disciples, nous sommes appelés à l’imiter, en dépensant notre vie sans réserve par amour de Dieu et du prochain.

Que la Vierge Marie, unie à son Fils jusqu’au calvaire, nous aide à ne pas reculer face aux épreuves et aux souffrances que le témoignage de l’Évangile comporte pour nous tous.

Paroles du pape après l’angélus :

Chers frères et sœurs,

Après-demain, 1er septembre, nous célébrons la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création. De cette date au 4 octobre, nous célébrerons avec nos frères chrétiens de différentes Eglises et traditions le “Jubilé de la Terre”, pour rappeler l’institution, il y a 50 ans, de la Journée de la Terre. Je salue les diverses initiatives promues dans tous les coins du monde, entre autres le Concert qui a lieu aujourd’hui dans la cathédrale de Port-Louis, capitale de Maurice, où s’est malheureusement produite une catastrophe environnementale récemment.

Je suis avec préoccupation les tensions dans la zone de la Méditerranée orientale, menacée par divers foyers d’instabilité. S’il vous plaît, j’en appelle au dialogue constructif et au respect de la légalité internationale pour résoudre les conflits qui menacent la paix des peuples de cette région.

Et je vous salue tous, rassemblés aujourd’hui ici, de Rome, d’Italie et de divers pays. Je vois les drapeaux là, et je salue la Communauté religieuse du Timor oriental en Italie. Bravo, avec des drapeaux ! Les pèlerins de Londrina et Formosa, au Brésil ; et les jeunes de Grantorto, du diocèse de Vicence. Bienvenus ! Je vois aussi des drapeaux polonais, je salue les Polonais ; des drapeaux argentins, les Argentins aussi. Bienvenus à tous !

Je souhaite à tous un bon dimanche. S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon appétit et au-revoir !
---------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : redditgoogle

Angélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte » :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angélus : « La vie des chrétiens est toujours une lutte »

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: