www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 3700 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le Moteur de Recherches de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

« La Nativité de Jésus nous rappelle qu’il vient tous les jours
dans nos vies et que Jésus nous reviendra glorieusement
à la fin des temps »
(Pape François - 1er décembre 2019).

Bonnes et Joyeuses Fêtes de Noël ! (Philippe)

(contact : newspapefrancois@free.fr )


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez
 

 Angélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait »

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3768
Date d'inscription : 17/03/2013

Angélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait »  Empty
17112019
MessageAngélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait »

Angélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait »  33



« Quand nous nous sentons haïs, (il faut) prier avec amour pour la personne qui nous hait », a recommandé le pape François à l’angélus de ce dimanche matin, 17 novembre 2019.

Paroles du pape François à l’angélus :

Chers frères et sœurs, bonjour !

L’Evangile de cet avant-dernier dimanche de l’année liturgique (cf. Lc 21, 5-19) nous présente le discours de Jésus sur la fin des temps, dans la version proposée par saint Luc. Jésus le prononce devant le temple de Jérusalem, édifice admiré par le peuple en raison de sa grandeur et de sa splendeur. Mais Il prophétise que de toute cette beauté et cette grandeur, « il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit » (v. 6). La destruction du temple annoncée par Jésus ne préfigure pas tant la fin de l’histoire que le destin de l’histoire. En effet, face à l’auditoire qui veut savoir comment et quand ces signes arriveront, Jésus répond avec le langage apocalyptique typique de la Bible.

Il utilise deux images apparemment opposées : la première est une série d’événements effrayants : catastrophes, guerres, famines, émeutes et persécutions (vv. 9-12); l’autre est rassurante: « Pas un cheveu de votre tête ne sera perdu » (v. 18). Avant tout il y a un regard réaliste sur l’histoire, marquée par les calamités et par les violences, par les traumatismes qui blessent la création, notre maison commune, et la famille humaine qui y habite, et la communauté chrétienne. Pensons à toutes les guerres d’aujourd’hui, à toutes les catastrophes. La seconde image – contenue dans les propos rassurants de Jésus – nous dit l’attitude que le chrétien doit assumer pour vivre cette histoire, caractérisée par la violence et l’adversité.

Quelle est l’attitude du chrétien ? C’est l’attitude de l’espérance en Dieu, qui permet de ne pas se laisser abattre par des événements tragiques. Au contraire, ils sont occasion de « rendre témoignage » (v. 13). Les disciples du Christ ne peuvent pas rester esclaves de peurs et d’angoisses ; ils sont appelés au contraire à habiter l’histoire, à endiguer la force destructrice du mal, avec la certitude que la tendresse providentielle et rassurante du Seigneur accompagne toujours leur action de bien. C’est le signe éloquent que le Règne de Dieu vient à nous, c’est-à-dire que la réalisation du monde comme Dieu le veut se rapproche. C’est Lui qui conduit notre existence et connaît la fin ultime des choses et des événements. Sous le regard miséricordieux du Seigneur, se démêlent les événements de l’humanité dans leurs flots incertains et dans leur enchevêtrement de bien et de mal. Mais tout ce qui arrive est protégé en Lui; notre vie ne peut pas se perdre parce qu’elle est dans ses mains.

Le Seigneur nous appelle à collaborer à la construction de l’histoire, en devenant, avec Lui, des artisans de paix et des témoins de l’espérance en un avenir de salut et de résurrection. La foi nous fait marcher avec Jésus sur les routes tortueuses de ce monde, dans la certitude que la force de son Esprit pliera les forces du mal, en les soumettant au pouvoir de l’amour de Dieu. L’amour est supérieur, l’amour est plus puissant, parce qu’il est Dieu : Dieu est amour. Les martyrs chrétiens de notre temps, qui sont aujourd’hui plus nombreux qu’aux débuts, en sont des exemples : nonobstant les persécutions, ce sont des hommes et des femmes de paix. Ils nous confient un héritage à protéger et à imiter : l’Evangile de l’amour et de la miséricorde. C’est le trésor le plus précieux qui nous a été donné et le témoignage le plus efficace que nous pouvons donner à nos contemporains, en répondant à la haine par l’amour, à l’offense par le pardon. Dans la vie quotidienne aussi : quand nous sommes offensés, nous sentons de la douleur ; mais il faut pardonner avec le cœur. Quand nous nous sentons haïs, prier avec amour pour la personne qui nous hait. Que la Vierge Marie soutienne, par son intercession maternelle, notre chemin de foi quotidien, à la suite du Seigneur qui guide l’histoire.

Paroles du pape après l’angélus :

Chers frères et sœurs,

Hier à Riobamba, en Equateur, le père Emilio Moscoso, prêtre martyr de la Compagnie de Jésus, tué en 1897 dans le climat de persécution contre l’Eglise catholique, a été proclamé bienheureux. Que son exemple d’humble religieux, apôtre de la prière et éducateur de la jeunesse, soutienne notre chemin de foi et de témoignage chrétien. Un applaudissement au nouveau bienheureux !

Aujourd’hui nous célébrons la Journée mondiale des pauvres, qui a pour thème les paroles du psaume “L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue” (Ps 9,19). J’adresse une pensée reconnaissante à tous ceux qui, dans les diocèses et dans les paroisses du monde entier, ont promu des initiatives de solidarité pour donner une espérance concrète aux personnes les plus nécessiteuses. Je remercie les médecins et les infirmières qui ont rendu service ces jours-ci au dispensaire médical ici place Saint-Pierre. Je remercie pour les nombreuses initiatives en faveur de ceux qui souffrent, des nécessiteux, et cela doit témoigner de l’attention qui ne doit jamais fait défaut à l’égard de nos frères et sœurs. J’ai vu récemment, il y a quelques minutes, quelques statistiques sur la pauvreté. Cela fait souffrir ! L’indifférence de la société envers les pauvres… Prions. [silence de prière]

Je vous salue tous, pèlerins venus d’Italie et de divers pays. Je salue en particulier la Communauté équatorienne de Rome, qui fête la Virgen del Quinche; les fidèles de New Jersey et ceux de Tolède ; les Filles de Marie Auxiliatrices provenant de divers pays et l’association italienne des Accompagnateurs de sanctuaires mariaux dans le monde. Je salue les groupes de Porto d’Ascoli et d’Angri; et les participants au pèlerinage des Ecoles Lasalliennes de Turin et Vercelli pour la conclusion du troisième centenaire de la mort de saint Jean Baptiste de la Salle.

Mardi je commencera mon voyage en Thaïlande et au Japon : je vous demande une prière pour ce voyage apostolique. Et je souhaite à tous un bon dimanche. S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon appétit et au-revoir !
----------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Angélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait » :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angélus : « prier avec amour pour la personne qui nous hait »

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: