Sur www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 3000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 " Le salésien est un éducateur qui embrasse les fragilités des jeunes "

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3425
Date d'inscription : 17/03/2013

21012019
Message" Le salésien est un éducateur qui embrasse les fragilités des jeunes "



« Evangelii gaudium avec don Bosco » :  Livre publié par les Salésiens italiens des éditions Elledici (Antonio Carriero), avec une préface du pape François lui-même. Le pape y explique l’influence de don Bosco.

Préface du pape François :

Chers salésiens…

Vous autres, salésiens, vous avez de la chance parce que votre fondateur, Don Bosco, n’était pas un saint avec une tête de « vendredi saint », triste, rabat-joie… Mais plutôt de « dimanche de Pâque ». Il était toujours joyeux, accueillant, malgré les mille fatigues et les difficultés qui l’assaillaient quotidiennement. Comme c’est écrit dans les Mémoires biographiques, « son visage rayonnant de joie manifestait, comme toujours, son contentement de se trouver parmi ses enfants » (Mémoires biographique de Don Giovanni Bosco, volume XII, 41).

Ce n’est pas sans raison que pour lui, la sainteté consistait à être « très joyeux ». Nous pouvons donc le définir comme un « porteur sain » de cette « Joie de l’Évangile » qu’il a proposée à son premier grand élève, saint Dominique Savio, et à vous tous, salésiens, comme style authentique et toujours actuel de ce « haut degré de la vie chrétienne » (Jean-Paul II, Novo Millennio Ineunte, 31).

Son message était révolutionnaire à une époque où les prêtres vivaient détachés de la vie du peuple. Le « haut degré de la vie chrétienne », Don Bosco le met en pratique en entrant dans la « périphérie sociale et existentielle » qui se développait dans le Turin du dix-neuvième, capitale de l’Italie et ville industrielle, qui attirait des centaines de jeunes garçons à la recherche d’un travail. En effet, suivant le conseil visionnaire de son maître saint Joseph Cafasso, le « prêtre des jeunes pauvres et abandonnés » descendait dans les rues, entrait sur les chantiers, dans les usines et dans les prisons, et là, il trouvait des jeunes seuls, abandonnés, entre les mains des patrons du travail privés de tout scrupule. Il apportait la joie et le soin d’un véritable éducateur à tous les jeunes qu’il arrachait à la rue et qui retrouvaient à Valdocco une oasis de sérénité et le lieu où ils apprenaient à être de « bons chrétiens et des citoyens honnêtes »..

C’est ce même climat de joie et de famille que j’ai eu la chance de vivre et de goûter moi aussi, enfant, lorsque j’étais en septième au Collège Wilfrid Baron de los Santos Angeles à Ramos Mejia.

Les salésiens m’ont formé à la beauté, au travail et à être très joyeux et c’est votre charisme. Ils m’ont aidé à grandir sans peur, sans obsessions. Ils m’ont aidé à aller de l’avant dans la joie et la prière.

Comme j’ai eu l’occasion de vous le rappeler en visitant la Basilique de Marie Auxiliatrice, le 21 juin 2015, je vous recommande à nouveau les trois amours blancs de Don Bosco : la Vierge Marie, l’Eucharistie et le pape. Aujourd’hui, on parle peu de la Vierge Marie avec l’amour dont votre Saint parlait d’elle. Il se confiait à Dieu en priant la Vierge et cette confiance en Marie lui donnait le courage d’affronter les défis et les dangers de la vie et de sa mission. L’Eucharistie, second amour de Don Bosco, doit vous rappeler que vous devez approcher les jeunes de la pratique de la liturgie, bien vécue, pour les aider à entrer dans le mystère eucharistique et n’oubliez pas non plus l’adoration. Enfin, l’amour du pape : ce n’est pas seulement l’amour de sa personne, mais de Pierre en tant que chef de l’Église et en tant que représentant du Christ et époux de l’Église. Derrière cet amour blanc du pape, il y a l’amour de l’Église.

La question que vous devez vous poser est la suivante : « Quel salésien de Don Bosco faut-il être pour les jeunes d’aujourd’hui ? » Je dirais : un homme concret, comme votre fondateur, qui, jeune prêtre, a préféré à une carrière de précepteur dans les familles nobles le service parmi les jeunes pauvres et abandonnés. Un salésien qui sait regarder autour de lui, qui voit les situations critiques et les problèmes, les affronte, les analyse et prend des décisions courageuses. Il est appelé à aller vers toutes les périphéries du monde et de l’histoire, les périphéries du travail et de la famille, de la culture et de l’économie, qui ont besoin d’être guéries. Et s’il accueille, avec l’esprit du Ressuscité, les périphéries habitées par les jeunes et leurs familles, alors le Royaume de Dieu commence à être présent et une autre histoire devient possible.

Le salésien est un éducateur qui embrasse les fragilités des jeunes qui vivent dans la marginalisation et sans avenir, il se penche sur leurs blessures et les soigne comme un bon Samaritain.

Le salésien est aussi optimiste par nature, il sait regarder les jeunes avec un réalisme positif. Comme l’enseigne encore aujourd’hui Don Bosco, le salésien reconnaît en chacun d’eux, y compris le plus rebelle et incontrôlable, « ce point d’accès au bien » sur lequel travailler avec patience et confiance.

Le salésien est enfin porteur de la joie, celle qui naît de la nouvelle que Jésus-Christ est ressuscité et qui inclut toute condition humaine. En effet, Dieu n’exclut personne. Pour nous aimer, il ne nous demande pas d’être forts. Et il ne nous demande pas non plus la permission de nous aimer. Il nous aime et nous pardonne. Et si nous nous laissons surprendre avec cette simplicité de celui qui n’a rien à perdre, nous sentirons notre cœur inondé de joie.

Lorsque manquent ces caractéristiques, c’est alors qu’apparaissent ces mines grincheuses, ces visages tristes. Non ! Il faut apporter aux jeunes cette belle nouvelle, une nouvelle vraie, contre toutes les nouvelles qui passent chaque jour sur les journaux et les réseaux. Le Christ est vraiment ressuscité et ceux qui l’ont démontré sont Don Bosco et Mère Mazzarello, tous les saints et les bienheureux de la Famille salésienne, ainsi que tous les membres qui, chaque jour, transfigurent la vie de ceux qui les rencontrent parce qu’ils se sont laissé les premiers rejoindre par la miséricorde de Dieu.

Le salésien devient ainsi témoin de l’Évangile, la Bonne Nouvelle qui, dans sa simplicité, doit se confronter à la culture complexe de chaque pays. Mettre ensemble simplicité et complexité, pour un fils de Don Bosco, est une mission quotidienne.

Le long commentaire qui suit est une relecture de l’exhortation apostolique Evangelii gaudium en termes salésiens. Il a été confié à de grands experts des différentes disciplines qui, avec une sensibilité fine et avec le regard de Don Bosco, mettent en relief la pensée du pape en lien avec les différentes situations actuelles, pour éduquer et orienter au bien des adolescents et des jeunes.

Je suis convaincu que la lecture de ces pages pourra faire du bien à tous les fils et filles de Don Bosco partout dans le monde et à ceux qui partagent le charisme éducatif salésien. Ils trouveront dans les pages de ce texte de nombreuses clés d’interprétation de la réalité et de renouvellement de la pratique éducative au service des adolescents et des jeunes de notre temps.
----------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

" Le salésien est un éducateur qui embrasse les fragilités des jeunes " :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

" Le salésien est un éducateur qui embrasse les fragilités des jeunes "

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sur www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: