Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 3000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Angélus : le bien se fait sans bruit, en silence

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3241
Date d'inscription : 17/03/2013

09092018
MessageAngélus : le bien se fait sans bruit, en silence




« Le bien doit être réalisé sans bruit et sans ostentation… en silence », a souligné le pape François à l’angélus de ce 9 septembre 2018.

Depuis une fenêtre du palais apostolique donnant place Saint-Pierre, le pape a présidé la prière mariale dominicale en présence de quelque 15 000 personnes. Il a souhaité « la guérison de la peur, de notre peur, qui nous pousse à marginaliser le malade, le souffrant, l’handicapé ».

Paroles du pape avant l’angélus :

Chers frères et sœurs, bonjour !

L’Evangile de ce dimanche (cf. Mc 7,31-37) raconte l’épisode de la guérison miraculeuse d’un sourd-muet, faite par Jésus. On lui amena un sourd-muet, en priant de lui imposer les mains. Jésus, en revanche, accomplit sur lui différents gestes : il l’emmena à l’écart, loin de la foule. Dans cette occasion, comme dans d’autres, Jésus agit toujours avec discrétion. Il ne veut pas faire sensation avec les gens, il n’est pas à la recherche de la popularité ou du succès, mais il désire seulement faire du bien aux personnes. Par cette attitude, Il nous enseigne que le bien doit être réalisé sans bruit et sans ostentation, sans faire « sonner la trompette ». Il doit être réalisé en silence.

Quant il se trouva à l’écart, Jésus mit les doigts dans les oreilles du sourd-muet, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Ce geste renvoie à l’Incarnation. Le Fils de Dieu est un homme pleinement inséré dans la réalité humaine, c’est pourquoi il peut comprendre la condition pénible d’un autre homme et intervient avec un geste dans lequel est impliquée toute son humanité. En même temps, Jésus veut faire comprendre que le miracle advient au motif de son union avec le Père : pour cela, il leva le regard au ciel. Puis il émit un soupir et prononça la parole décisive : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! ». Et aussitôt l’homme est guéri : ses yeux s’ouvrent, sa langue se délie. La guérison fut pour lui une « ouverture » aux autres et au monde.

Ce récit souligne l’exigence d’une double guérison. D’abord la guérison de la maladie et de la souffrance physique, pour rendre la santé du corps ; même si cette finalité n’est pas complètement atteignable à l’horizon terrestre, malgré les efforts de la science et de la médecine. Mais il y a une seconde guérison, peut-être plus difficile, et c’est la guérison de la peur, de notre peur, qui nous pousse à marginaliser le malade, le souffrant, l’handicapé. Et il existe différentes façons de marginaliser, même avec une pseudo pitié ou avec le refoulement du problème ; on reste sourd et muet face aux douleurs des personnes marquées par les maladies, les angoisses et les difficultés. Trop souvent le malade et le souffrant deviennent un problème, alors qu’ils devraient être l’occasion de manifester la sollicitude et la solidarité d’une société à l’égard des plus faibles.

Jésus nous a révélé le secret d’un miracle que nous pouvons répéter nous aussi, en devenant protagoniste de l’«Effatà», de cette parole “Ouvre-toi” avec laquelle il a redonné la parole et l’ouïe au sourd-muet. Il s’agit de nous ouvrir aux besoins de nos frères et sœurs souffrants et ceux qui nécessitent de l’aide, en refusant l’égoïsme et la fermeture du cœur. C’est le cœur, c’est-à-dire le noyau profond de la personne, que Jésus est venu « ouvrir », libérer, pour nous rendre capables de vivre pleinement la relation avec Dieu et avec les autres. Il s’est fait homme pour que l’homme, rendu intérieurement sourd et muet par le péché, puisse écouter la voix de Dieu, la voix de l’Amour qui parle à son cœur, et ainsi apprendre à parler à son tour le langage de l’amour, en le traduisant en gestes de générosité et de don de soi.

Que Marie, Celle qui s’est totalement « ouverte » à l’amour du Seigneur, nous obtienne d’expérimenter chaque jour, dans la foi, le miracle de l’«Effatà», pour vivre en communion avec Dieu et avec les frères.

Paroles du pape après l’angélus :

Chers frères et sœurs,

Hier, à Lorette, au Sanctuaire pontifical de la Sainte Maison, a été célébrée la fête de la Nativité de Marie et a été lancée une proposition de spiritualité pour les familles : la Maison de Marie Maison de toute famille. Confions à la Sainte Vierge les initiatives du Sanctuaire et ceux qui, à divers titres, y prennent part.

Aujourd’hui, à Strasbourg, on célèbre la Béatification de Mère Alphonse Marie Eppinger, fondatrice des Sœurs du Très Saint Sauveur. Rendons grâce à Dieu pour cette femme courageuse et sage qui, en souffrant, en se taisant et en priant, témoigna de l’amour de Dieu surtout à ceux qui étaient malades dans le corps et dans l’esprit. Un applaudissement pour la nouvelle bienheureuse, tous ensemble !

Je vous salue tous avec affection, romains et pèlerins provenant de divers pays : les familles, les groupes paroissiaux, les associations. Je salue les fidèles du diocèse de Côme, les jeunes participant à la rencontre promue par l’Oeuvre de l’Eglise, les confirmands de Prevalle.

A tous je souhaite un bon dimanche. Et s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon appétit et au-revoir !
----------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Angélus : le bien se fait sans bruit, en silence :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angélus : le bien se fait sans bruit, en silence

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: