Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 3000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Dublin 2018: La responsabilité des évêques d’être des «pères»

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3241
Date d'inscription : 17/03/2013

28082018
MessageDublin 2018: La responsabilité des évêques d’être des «pères»



« Nous sommes conscients de notre responsabilité d’être des pères pour le saint peuple fidèle de Dieu. Comme de bons pères, nous entendons encourager et inspirer, réconcilier et unir et surtout préserver tout le bien transmis de génération en génération dans cette grande famille qu’est l’Eglise en Irlande » a déclaré le pape François au seuil de sa rencontre avec les évêques irlandais, ce dimanche 26 décembre 2018, après la messe de conclusion de la Rencontre mondiale des familles Dublin 2018.

Discours du pape François :

Chers frères Évêques,

Alors que ma visite en Irlande va se conclure, je suis reconnaissant pour cette opportunité de passer quelques moments avec vous. Je remercie l’Archevêque Eamon Martin pour ses courtoises paroles d’introduction et je vous salue tous avec affection dans le Seigneur.

Notre rencontre ce soir reprend la discussion fraternelle que nous avons eue à Rome l’année dernière durant votre visite ad limina Apostolorum. Par ces brefs points, je voudrais reprendre notre précédente conversation, dans l’esprit de la Rencontre mondiale des Familles que nous venons de célébrer. Nous tous, comme évêques, nous sommes conscients de notre responsabilité d’être des pères pour le saint peuple fidèle de Dieu. Comme de bons pères, nous entendons encourager et inspirer, réconcilier et unir et surtout préserver tout le bien transmis de génération en génération dans cette grande famille qu’est l’Eglise en Irlande.

C’est pourquoi ce soir ma parole pour vous est celle de l’encouragement pour vos efforts, en ces moments de défi, pour persévérer dans votre ministère de hérauts de l’Évangile et de pasteurs du troupeau du Christ. Je suis particulièrement reconnaissant pour la sollicitude que vous montrez envers les pauvres, les exclus, les personnes dans le besoin, comme en a témoigné récemment votre lettre pastorale sur les sans-abris et sur les personnes dépendantes. Je suis reconnaissant aussi pour l’aide que vous offrez à vos prêtres, dont la peine et le découragement à cause des récents scandales sont souvent ignorés.

Un thème récurrent de ma visite, naturellement, a été celui de la nécessité pour l’Eglise de reconnaître et de corriger avec honnêteté évangélique et courage les erreurs passées en ce qui concerne la protection des enfants et des adultes vulnérables. Au cours des années récentes vous, comme corps épiscopal, vous avez résolument procédé, non seulement à entreprendre des parcours de purification et de réconciliation avec les victimes d’abus, mais aussi, avec l’aide du National Board pour la protection des enfants dans l’Eglise en Irlande, à fixer un ensemble rigoureux de normes destiné à garantir la sécurité des jeunes. Au cours de ces années, tous nous avons dû ouvrir les yeux sur la gravité et l’étendue de l’abus sexuel en divers contextes sociaux. En Irlande, comme ailleurs, l’honnêteté et l’intégrité avec lesquelles l’Eglise a décidé d’affronter ce chapitre douloureux de son histoire peut offrir un exemple et un appel à la société toute entière.

Comme nous l’avons mentionné dans notre conversation à Rome, la transmission de la foi dans son intégrité et sa beauté représente un défi significatif dans le contexte de la rapide évolution de la société. La Rencontre mondiale des Familles nous a donné une grande espérance et un encouragement en ce qui concerne le fait que les familles deviennent toujours plus conscientes de leur rôle irremplaçable dans la transmission de la foi. En même temps, les écoles catholiques et les programmes d’instruction religieuse continuent à développer une fonction indispensable pour créer une culture de foi et un sens de disciple missionnaire. Je sais que c’est un sujet de soin pastoral pour vous tous. L’authentique formation religieuse demande des enseignants fidèles et joyeux, capables de former non seulement les esprits, mais aussi les cœurs à l’amour du Christ et à la pratique de la prière. La préparation de tels enseignants et la diffusion de programmes pour la formation permanente sont essentiels pour l’avenir de la communauté chrétienne, dans laquelle un laïcat engagé sera davantage appelé à porter la sagesse et les valeurs de sa foi à l’intérieur de l’engagement dans les divers secteurs de la vie sociale, politique et culturelle du pays.

Les bouleversements des dernières années ont mis à l’épreuve la foi traditionnellement forte du peuple irlandais. Toutefois ils ont aussi offert l’opportunité d’un renouveau intérieur de l’Eglise dans ce pays et indiqué de nouvelles façons d’imaginer sa vie et sa mission. « Dieu est toujours une nouveauté » et « il nous pousse à partir sans relâche et à nous déplacer pour aller au-delà de ce qui est connu » (Exort. Ap. Gaudete et exsultate, n. 135). Avec humilité et confiance dans sa grâce, puissiez-vous discerner et entreprendre de nouvelles routes pour ces temps nouveaux. Certainement, le fort sens missionnaire enraciné dans l’âme de votre peuple vous inspirera des chemins créatifs pour rendre témoignage à la vérité de l’Evangile et faire grandir la communauté des croyants dans l’amour du Christ et dans le zèle pour la croissance de son Règne.

Dans vos efforts quotidiens pour être pères et pasteurs de la famille de Dieu dans ce pays, puissiez-vous être toujours soutenus par l’espérance qui se fonde sur la vérité des paroles du Christ et sur la certitude de ses promesses. En tout temps et en tout lieu, cette vérité rend libres (cf. Jn 8, 32) ; elle a un pouvoir intrinsèque pour convaincre les esprits et conduire les cœurs à elle. Chaque fois que vous et votre peuple, vous ressentez être un petit troupeau exposé à des défis et à des difficultés, ne vous découragez pas. Comme saint Jean de la Croix nous l’enseigne, c’est dans la nuit obscure que la lumière de la foi brille plus pure dans nos cœurs. Et cette lumière montrera le chemin pour le renouveau de la vie chrétienne en Irlande dans les années à venir.

Enfin, dans l’esprit de la communion ecclésiale, je vous demande de continuer à promouvoir l’unité et la fraternité entre vous, et avec les responsables des autres communautés chrétiennes, de travailler et prier avec ferveur pour la réconciliation et la paix entre tous les membres de la famille irlandaise.

Avec ces pensées, chers frères, je vous assure de mes prières à vos intentions, et je vous demande de vous souvenir de moi dans les vôtres. A vous tous et aux fidèles confiés à votre soin pastoral j’adresse ma Bénédiction Apostolique, gage de joie et de force dans le Seigneur Jésus Christ.
---------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Dublin 2018: La responsabilité des évêques d’être des «pères» :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Dublin 2018: La responsabilité des évêques d’être des «pères»

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: