Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 3000 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  




Cet été (ou une autre période) si vous voulez vous mettre au service des malades, à Lourdes,
découvrez l'HNDL, l'Hospitalité Notre-Dame de Lourdes,
et venez à la rencontre d'hospitalier(e)s des 5 continents !

Visitez le site :
https://www.lourdes-france.org/hospitalite-dame-lourdes
et inscrivez-vous !
Pour tout renseignement, n'hésitez-pas à me contacter à :
newspapefrancois@free.fr
Merci par avance et, qui sait, nous pourrions nous rencontrer à Lourdes cet été !
(J'y suis du 18 au 24 juillet 2018)
philippe, votre frère en Christ


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Migrations : libérer les persécutés, une mission confiée par Dieu à l’Église

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3056
Date d'inscription : 17/03/2013

08032018
MessageMigrations : libérer les persécutés, une mission confiée par Dieu à l’Église



Le pape François a reçu les membres de la Commission internationale catholique pour la migration (ICMC) ce jeudi 8 mars 2018 dans la Salle Clémentine du Vatican, à l’occasion du Conseil plénier qui se tient à Rome du 6 au 8 mars.

Discours du pape François :

Chers frères et sœurs,

Je vous souhaite la bienvenue à l’occasion du Conseil plénier de la Commission internationale catholique pour les migrations. Je remercie cordialement le président, le card. Njue, qui a un grand sens de l’humour, pour ses paroles de salutations et pour la brève synthèse de vos travaux.

Comme le fit déjà saint Jean-Paul II, en écho aux paroles du bienheureux Jean-Baptiste Montini, je veux réaffirmer que la cause de cet organisme dont vous faites partie est la cause du Christ lui-même (cf. Discours aux membres de la CICM, 12 novembre 2001 : Enseignements XXIV, 2 [2001], 712). Cette réalité n’a pas changé avec le temps, au contraire, l’engagement s’est renforcé en considération des conditions inhumaines dans lesquelles tombent des millions de frères et sœurs migrants et réfugiés dans diverses parties du monde. Comme cela s’est produit au temps du peuple d’Israël esclave en Égypte, le Seigneur écoute leur cri et connaît leurs souffrances (cf. Ex. 3,7). La libération des malheureux, des opprimés et des persécutés fait partie intégrante, aujourd’hui comme hier, de la mission que Dieu a confiée à l’Église. Et le travail de votre Commission représente une expression tangible de cet engagement missionnaire. Beaucoup de choses ont changé depuis 1951, date de sa fondation : les besoins sont devenus de plus en plus complexes, les instruments pour y répondre de plus en plus sophistiqués, le service s’est fait de plus en plus professionnel. Mais aucun de ces changements n’a réussi, grâce à Dieu, à ébranler la fidélité e la Commission à sa mission. Merci.

Le Seigneur envoya Moïse au milieu de son peuple opprimé pour essuyer les larmes et redonner l’espérance (cf. Ex 3,16-17). En plus de 65 années d’activité, la Commission s’est distinguée dans la réalisation, au nom de l’Église, d’une œuvre polyédrique d’aide aux migrants et aux réfugiés dans les situations de vulnérabilité les plus diverses. Les multiples initiatives lancées sur les cinq continents représentent des déclinaisons exemplaires des 4 verbes – accueillir, protéger, promouvoir et intégrer – avec lesquels j’ai voulu expliciter la réponse pastorale de l’Église devant les migrations (cf. Message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié 2018, 15 août 2017).

Je souhaite que cette œuvre se poursuive, animant les Églises locales à se prodiguer pour les personnes qui ont été contraintes de quitter leur patrie et qui deviennent trop souvent victimes de mensonges, de violences et d’abus en tous genres. Grâce à l’expérience inestimable, accumulée au long de nombreuses années de travail, la Commission peut offrir une aide qualifiée aux Conférences épiscopales et aux diocèses qui cherchent encore à s’organiser pour mieux répondre à ce défi historique.

« Maintenant donc, va ! Je t’envoie chez Pharaon : tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les fils d’Israël ». Ainsi le Seigneur envoya Moïse chez Pharaon pour le convaincre de libérer son peuple. Pour libérer les opprimés, les rejetés et les esclaves d’aujourd’hui, il est essentiel de promouvoir un dialogue ouvert et sincère avec les gouvernants, un dialogue qui met à profit l’expérience vécue des souffrances et des aspirations du peuple, pour rappeler chacun à ses responsabilités. Les processus lancés par la communauté internationale vers un pacte global sur les réfugiés et un autre pour une migration sure, ordonnée et régulière représentent un espace privilégié pour réaliser un tel dialogue. Là aussi la Commission s’est engagée en première ligne, offrant une contribution valide et compétente afin de trouver ces nouvelles voies souhaitées par la communauté internationale pour répondre avec sagesse à ces phénomènes qui caractérisent notre époque.

Et je me réjouis que beaucoup des conférences épiscopales ici représentées avancent dans cette direction, dans une communion d’intentions qui témoigne au monde entier de la sollicitude pastorale de l’église envers nos frères et sœurs migrants et réfugiés.

Le travail n’est pas conclu. Ensemble, nous devons encourager les États à se mettre d’accord sur les réponses les plus adéquates et efficaces aux défis posés par les phénomènes migratoires ; et nous pouvons le faire sur la base des principes fondamentaux de la doctrine sociale de l’Église. Nous devons en outre nous engager pour assurer qu’aux paroles – codifiées dans les pactes cités – suivent des engagements concrets sous le signe d’une responsabilité mondiale et partagée. Mais l’engagement de la Commission va au-delà. Je demande à l’Esprit Saint de continuer d’illuminer votre importante mission, en manifestant l’amour miséricordieux de Dieu à nos frères et sœurs migrants et réfugiés. Je vous assure de ma proximité et de ma prière ; et vous, surtout, n’oubliez pas de prier pour moi. Merci.
---------------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr/f1-tous-les-textes-du-pape-francois
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Migrations : libérer les persécutés, une mission confiée par Dieu à l’Église :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Migrations : libérer les persécutés, une mission confiée par Dieu à l’Église

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: