Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos ! (Cliquez sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Homélie à Ste Marthe : "Faire mémoire des martyrs d'aujourd'hui"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2546
Date d'inscription : 17/03/2013

31012017
MessageHomélie à Ste Marthe : "Faire mémoire des martyrs d'aujourd'hui"



La plus grande force de l’Église aujourd’hui est dans les petites Églises persécutées. Le Pape l’a déclaré ce lundi 30 janvier 2017 lors de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe. «Aujourd’hui il y a plus de martyrs que dans les premiers siècles», a rappelé le Saint-Père, en invitant à faire mémoire de tous ceux qui souffrent le martyre.

«Sans mémoire il n’y a pas d’espérance». Le Pape l’a rappelé en revenant sur la Lettre aux Hébreux dans laquelle il exhorte à rappeler à la mémoire toute l’histoire du peuple du Seigneur. Justement, dans le chapitre 11, que la Liturgie propose en ce moment, on parle de la mémoire. Avant tout, une «mémoire de docilité», la mémoire de la docilité de tellement de gens, à commencer par Adam qui, obéissant, est sorti de sa terre sans savoir où il allait. En particulier, ensuite, dans la Première Lecture d’aujourd’hui, on parle de deux autres mémoires. La mémoire des grands gestes du Seigneur, accomplis par Gédéon, Barak, Samson, David, «tellement de gens qui ont fait de grands gestes dans l’histoire d’Israël», a rappelé le Pape.

Et ensuite il y a un troisième groupe duquel faire mémoire : les martyrs, «ceux qui ont souffert et ont donné la vie comme Jésus», qui «furent lapidés, torturés», «tués par l’épée». L’Église est en effet ce «peuple de Dieu, pécheur mais docile, qui fait de grandes choses et donne témoignage de Jésus-Christ jusqu’au martyre».

«Les martyrs sont ceux qui font avancer l’Église, ils sont ceux qui soutiennent l’Église, qui l’ont soutenue et la soutiennent aujourd’hui, a rappelé François. Et aujourd’hui il y en a plus que dans les premiers siècles. Les médias ne le disent pas parce que cela ne fait pas une nouvelle, mais de nombreux chrétiens dans le monde aujourd’hui sont bienheureux parce qu’ils sont persécutés, insultés, incarcérés. Il y en a tellement en prison, seulement pour le fait de porter une croix ou pour confesser Jésus-Christ ! Ceci est la gloire de l’Église, et notre soutien est aussi notre humiliation : nous qui avons tous, tout semble facile pour nous et s’il nous manque quelque chose nous nous plaignons… Mais pensons à ces frères et sœurs qui, aujourd’hui, dans un nombre plus grand que dans les premiers siècles, souffrent le martyre !»

«Je ne peux pas oublier, a poursuivi François, le témoignage de ce prêtre et de cette sœur dans la cathédrale de Tirana : des années et des années de prison, de travaux forcés, d’humiliations…». Le 19 novembre dernier, le Pape a d'ailleurs élevé au cardinalat le père Ernest Simoni, ce prêtre albanais franciscain qui avait passé de longues années en prison sous le régime communiste, et dont le témoignage avait bouleversé le Pape lors de sa venue en Albanie en septembre 2014.

La plus grande force de l’Église est dans les petites Églises persécutées

Le Pape a donc rappelé que la plus grande force de l’Église aujourd’hui est dans les «petites Églises» persécutées.

«Et nous aussi, c’est vrai et juste aussi, nous sommes satisfaits quand nous voyons un acte ecclésial grand, qui a eu un grand succès, les chrétiens qui se manifestent… C’est beau ! C’est de la force ? Oui c’est de la force. Mais la plus grande force de l’Église aujourd’hui est dans les petites Églises, toutes petites, avec peu de gens, persécutés, avec leurs évêques en prison. Ceci est notre gloire aujourd’hui, ceci est notre gloire et notre force aujourd’hui.»

Le sang des martyrs est la semence des chrétiens

«Une Église sans martyrs est une Église sans Jésus», a affirmé en conclusion le Pape, qui a donc invité à prier «pour nos martyrs qui souffrent tellement», «pour ces Églises qui ne sont pas libres de s’exprimer». «Ils sont notre espérance». Et le Pape a rappelé que dans les premiers siècles de l’Église, un écrivain antique disait : «Le sang des martyrs est la semence des chrétiens».

«Avec leur martyre, leur témoignage, leur souffrance, aussi en donnant la vie, en offrant la vie, ils sèment des chrétiens pour le futur et dans les autres Églises. Offrons cette messe pour nos martyrs, pour ceux qui souffrent maintenant, pour les Églises qui souffrent, qui n’ont pas de liberté. Et remercions le Seigneur pour être présents avec la force de Son Esprit dans nos frères et sœurs qui donnent aujourd’hui témoignage de Lui», a conclu le Saint-Père.
---------------------------------------------------
Source : http://fr.radiovaticana.va/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Homélie à Ste Marthe : "Faire mémoire des martyrs d'aujourd'hui" :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Homélie à Ste Marthe : "Faire mémoire des martyrs d'aujourd'hui"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: