Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2700 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Homélie à Ste Marthe : Suivre Jésus sans craindre de « prendre des risques » ni de se « ridiculiser »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2756
Date d'inscription : 17/03/2013

14012017
MessageHomélie à Ste Marthe : Suivre Jésus sans craindre de « prendre des risques » ni de se « ridiculiser »



Le pape François a encouragé le chrétien à suivre Jésus même si sa recherche du salut est mêlée à d’autres désirs plus utilitaires, le 13 janvier 2017. En célébrant la messe dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, il a invité à marcher dans la foi, pas « trop poliment », sans craindre de « prendre des risques » ou même de se « ridiculiser ». Et il a rendu hommage aux femmes qui « sont plus courageuses ».

Le pape a médité sur l’Evangile du jour (Mc 2, 1-12) où Jésus revient à Capharnaüm : « Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole ». « On peut penser que ces personnes suivaient Jésus pour leurs intérêts, pour avoir quelque chose (…) : la santé, une parole de réconfort ». Peut-être « leur pureté d’intention n’était pas totale, n’était pas parfaite ».

La pureté d’intention « est toujours mêlée… en nous aussi », a constaté le pape dans son homélie rapportée par L’Osservatore Romano : « combien de fois nous aussi avons suivi Jésus pour quelque intérêt, pour quelque chose, pour un avantage ». « La pureté d’intention est une grâce qui se trouve sur le chemin : l’important est de suivre Jésus, de marcher derrière Jésus ». Car la marche montre que l’on cherche « quelque chose… le salut ».

La piété des gens simples

Beaucoup suivaient le Christ « pour se faire guérir », a poursuivi le pape. Jésus a d’ailleurs dénoncé les « intérêts matériels » de la foule, comme après la multiplication des pains : « Vous me cherchez non pas pour écouter la parole de Dieu mais parce que je vous ai donné à manger ! ».

D’autres voulaient « le faire roi ». Tout autant d’exemples qui montrent qu’ils « se trompaient », a estimé le pape François. Mais « Jésus laissait toujours les personnes le suivre avec leur pureté d’intention qui n’était pas entière, imparfaite, parce qu’il savait que nous sommes tous pécheurs ».

En réalité, a-t-il souligné, « le plus grand problème n’est pas ceux qui suivaient Jésus, mais ceux qui restaient immobiles », « au bord du chemin… assis ». Comme les scribes qui « regardaient du balcon », « jugeaient » et « ne prenaient jamais de risques ». Une attitude qui s’apparente au regard du « cléricalisme » qui juge « superstitieuse » la « piété des gens simples ».

Pas de compagnie d’assurance

Suivre Jésus c’est « prendre des risques » comme ces hommes de l’Evangile qui amenèrent le paralytique à Jésus en faisant un trou dans le toit, a expliqué le pape : « ils ont pris le risque que le maître de la maison leur (…) fasse payer ».

« Suivre Jésus n’est pas facile, (…) on prend toujours des risques » mais on obtient ainsi le pardon des péchés. Car « derrière la grâce que nous demandons — la santé ou la solution d’un problème ou quoi que ce soit — il y a la volonté d’être guéris dans l’âme, d’être pardonnés ».

Le pape François a encouragé à suivre Jésus mais pas « trop poliment », « selon les règlements de la compagnie d’assurance » : « Jusqu’à là, ne pas se ridiculiser, ne pas faire ceci, ne pas faire cela ».

Il a alors proposé un examen de conscience : « « Est-ce que je confie ma vie à Jésus ? Suis-je en chemin derrière Jésus, même si je suis ridicule parfois ? Ou suis-je assis, en regardant comment font les autres, en regardant la vie ? Ou suis-je (…) avec l’âme ‘assise’… fermée par l’amertume, le manque d’espérance ? ».

Les femmes sont plus courageuses

Au fil de son homélie, le pape a aussi rendu hommage aux femmes qui « prennent plus de risques que les hommes » : « elles sont plus courageuses et cela nous devons le reconnaître ».

Et de citer à ce propos des exemples de l’Evangile : la femme souffrant de pertes de sang « qui a pris des risques quand elle voulait toucher en cachette le bord du manteau de Jésus ». « Elle a risqué la honte publique » parce qu’elle « voulait la santé ».

De même, la femme cananéenne qui pour demander la guérison de sa fille a pris le risque d’être appelée « petit chien » par Jésus et a insisté. Et la Samaritaine, ou encore la pécheresse chez Simon : « elle est entrée là, désespérée, pleurant, les cheveux tout en désordre (…). Elle a pris le risque d’être jugée ».
----------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr/f1-tous-les-textes-du-pape-francois
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Homélie à Ste Marthe : Suivre Jésus sans craindre de « prendre des risques » ni de se « ridiculiser » :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Homélie à Ste Marthe : Suivre Jésus sans craindre de « prendre des risques » ni de se « ridiculiser »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: