Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos ! (Cliquez sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Homélie à Ste Marthe : le cléricalisme fait obstacle à la Révélation divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2546
Date d'inscription : 17/03/2013

16122016
MessageHomélie à Ste Marthe : le cléricalisme fait obstacle à la Révélation divine



L’esprit du cléricalisme est un mal présent aujourd’hui aussi dans l’Église, et la victime est le peuple, qui se sent abusé, écarté. C’est ce que le Pape a affirmé lors de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, ce 13 décembre 2016, au jour du 47e anniversaire de son ordination sacerdotale. Les cardinaux du C9 étaient également présents à la célébration. François a mis en garde les pasteurs contre le fait de devenir des intellectuels de la religion, avec une morale éloignée de la Révélation de Dieu.

Le peuple humble et pauvre qui a foi dans le Seigneur est la victime des «intellectuels de la religion», ceux qui sont «séduits par le cléricalisme», qui dans le Royaume des cieux seront précédés par les pécheurs repentis.

La loi des prêtres, éloignée de la Révélation

Le Pape, en citant Jésus qui dans l’Évangile de Matthieu s’adresse aux chefs des prêtres et aux anciens du peuple, s’arrête justement sur leur rôle. «Ils avaient l’autorité juridique, morale, religieuse, ils décidaient de tout». Anne et Caïphe, par exemple, a expliqué François, «ont jugé Jésus», ils étaient les prêtres et les chefs qui ont «décidé de tuer Lazare», ou encore, c’est vers eux que Judas est allé pour «négocier», et c’est ainsi que «Jésus a été vendu». Un état d’«arrogance et de tyrannie envers le peuple» auxquels ils sont arrivés, a dit le Pape, en instrumentalisant la loi :

«Mais une loi que, eux, ils ont refait de nombreuses fois : tant de fois, jusqu’à arriver à 500 commandements. Tout était régulé, tout ! Une loi scientifiquement construite, parce que ces gens étaient sage, ils savaient bien. Ils faisaient toutes ces nuances. Mais c’était une loi sans mémoire : ils avaient oublié le premier commandement, que Dieu avait donné à notre père Abraham : "chemine en ma présence et sois irréprochable." Eux, ils ne cheminaient pas : Ils étaient toujours arrêtés sur leurs propres convictions. Et ils n’étaient pas irréprochables !»

Le peuple écarté par les intellectuels de la religion

Eux donc, a poursuivi François, «ils avaient oublié les Dix commandements de Moïse, avec la loi faite par eux, intellectualiste, sophistiquée, casuistique, ils annulent la loi faite par le Seigneur», en manquant de cette mémoire qui permet d’affronter le présent avec la lumière de la Révélation. Et leur victime, comme l’avait été Jésus, c’est le «peuple humble et pauvre qui se confie dans le Seigneur», «ceux qui sont écartés», a souligné le Pape, qui connaissent le repentir aussi s’ils n’accomplissent pas la loi, et souffrent de ces injustices. Ils se sentent «condamnés,  abusés, par ceux qui sont vaniteux, orgueilleux». Et parmi ceux qui ont été abusés figure Judas.

«Judas a été un traître, il a lourdement péché», a rappelé le Pape François. «Mais ensuite l’Évangile dit : "repens-toi, et va leur rendre l’argent." Et eux, qu’est-ce qu’ils ont fait ? "Mais, tu as été des nôtres. Sois tranquille… Nous, nous avons le pouvoir de tout pardonner." Non ! "Arrange-toi comme tu peux. C’est ton problème!" Et ils l’ont laissé seul, écarté! Le pauvre Judas, traître et repenti, n’a pas été accueilli par les pasteurs, parce que ceux-ci avaient oublié ce qu’était un pasteur. Ils étaient les intellectuels de la religion, ceux qui avaient le pouvoir, qui faisaient avancer la catéchèse du peuple avec une morale faite par leur intelligence et non par la révélation de Dieu.»

«Un peuple humble, écarté et bastonné par ces gens». Encore aujourd’hui, a regretté François, ces choses arrivent dans l’Église. «Il y a cet esprit de cléricalisme», a-t-il expliqué. «Les clercs se sentent supérieurs, ils s’éloignent des gens, ils n’ont pas le temps pour écouter les pauvres, les souffrants, les prisonniers, les malades.»

Le mal du cléricalisme existe aussi dans l’Église d’aujourd’hui

«Le cléricalisme est une chose très mauvaise !», a martelé le Pape. «Et la victime est la même : le peuple pauvre et humble, qui attend le Seigneur. Le Père a toujours cherché à se rapprocher de nous : il a envoyé son Fils. Nous sommes en train d’attendre, en attente joyeuse, en exultation. Mais le Fils n’est pas entré dans le jeu de ces gens : le Fils est allé avec les malades, les pauvres, les écartés, les publicains, les pécheurs, les prostituées… Aujourd’hui aussi, Jésus nous dit à nous tous, et aussi à ceux qui sont séduits par le cléricalisme : "Les pécheurs et les prostituées seront devant vous dans le Royaume des Cieux." »
--------------------------------------------------------
Source : http://fr.radiovaticana.va/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Homélie à Ste Marthe : le cléricalisme fait obstacle à la Révélation divine :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Homélie à Ste Marthe : le cléricalisme fait obstacle à la Révélation divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: