Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Amitié à vous tous, frères et sœurs des quatre coins du monde, qui visitez ce site ! Philippe

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Angelus : le Pape appelle à partager la joie du Salut de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2596
Date d'inscription : 17/03/2013

11122016
MessageAngelus : le Pape appelle à partager la joie du Salut de Dieu




Le Salut et l’amour de Dieu sont sources de joie. Lors de l’Angelus de ce dimanche 11 décembre place Saint-Pierre, troisième dimanche de l’Avent, le Pape a appelé les fidèles à répondre à l’invitation de Saint-Paul : «Réjouissez-vous toujours car le Seigneur est proche!», et à partager ce sentiment d’exultation.

« Ce n’est pas une joie superficielle ou purement émotive, encore moins une joie de mondanités ou de consumérisme », affirme le Pape. Il s’agit plutôt d’une « joie authentique, dont nous sommes appelés à redécouvrir la saveur » pendant ce temps de l’Avent. C’est « une joie qui touche à l’intime de notre être » pendant que nous sommes dans l’attente du « Messie promis, né à Bethléem de la Vierge Marie ».

Le Pape s’appuie sur l’exemple du prophète Isaïe, qui a vu une terre aride peuplée de « faibles, de cœurs perdus, d’aveugles, de sourds et de muets », se transformer en « un désert florissant, la joie et la consolation imprégnant les cœurs », signe du Salut qui s’accomplit en Jésus. Ce même Salut présent dans le message de Jean-Baptiste : «Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent ». Ce ne sont pas que des paroles, insiste le Saint-Père. Quand Jésus sauve, c’est en acte, des « actes qui affectent tout l’être humain et le régénère ».

C’est de cette intervention du Salut et de l’amour de Dieu que naît la joie, explique le Pape. « Dieu est entré dans l’histoire pour nous libérer de l’esclavage du péché, il a planté sa tente au milieu de nous pour partager notre existence, guérir nos plaies, soigner nos blessures et nous donner une vie nouvelle.»

Le Saint-Père invite à vivre ce sentiment d’exultation, « car un chrétien qui n’est pas joyeux, n’est pas chrétien », il lui manque cette joie « du cœur qui nous fait avancer et nous donne du courage ». Il appelle aussi à être patient parce qu’au retour du libérateur, le jour de Noël, « notre joie sera pleine ». Une joie qu’il appelle à partager avec ceux qui sont malades, les personnes seules et les malheureux.
--------------------------------------------------------------------
Source : http://fr.radiovaticana.va/

Paroles du pape avant l’angélus :

Chers frères et sœurs bonjour!

Nous célébrons aujourd’hui le troisième dimanche de l’Avent, caractérisé par l’invitation de saint Paul: « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur: je vous le répète, réjouissez-vous, le Seigneur est proche » (Ph 4,4-5). Ce n’est pas une joie superficielle ou purement émotive que celle à laquelle nous exhorte l’apôtre, ni une joie mondaine ou celle du consumérisme. Non, pas celle-là, mais il s’agit d’une joie plus authentique, dont nous sommes appelés à redécouvrir la saveur. La saveur de la vraie joie. Une joie qui touche l’intime de notre être, tandis que nous attendons Jésus qui est déjà venu appoter au monde le salut, le Messie promis, né à Bethléem de la Vierge Marie.

La liturgie de la Parole nous offre le contexte adéquat pour comprendre et vivre cette joie. Isaïe parle de désert, de terre aride, de steppe (cf. 35,1); le prophète a devant lui les mains faibles, les genoux vacillants, les coeurs égarés, les aveugles, les sourds et les muets (cf. vv. 3-6). Voilà le cadre d’une situation de désolation, d’un destin sans Dieu inéxorable.

Mais finalement le salut est annoncé: « Courage, ne craignez pas! dit le prophète […] Voici votre Dieu. […] Il vient vous sauver » (cf. Is 35,4). Et tout de suite, tout se transforme: le désert fleurit, la consolation et la joie pénètrent les coeurs (cf. vv. 5-6).

Ces signes annoncés par Isaïe comme révélateurs du salut déjà présent, se réalisent en Jésus. Il l’affirme lui-même en répondant aux messagers de Jean-Baptiste. Que dit Jésus à ces messagers? « Les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent » (Mt 11,5). Ce ne sont pas des paroles, ce sont des faits qui démontrent comment le salut, apporté par Jésus, saisit tout l’être humain et le régénère. Dieu est entré dans l’histoire pour nous libérer de l’esclavage du péché; il a planté sa tente au milieu de nous pour partager notre existence, guérir nos plaies, panser nos blessures, et nous donner une vie nouvelle. La joie est le fruit de cette intervention de salut et d’amour de Dieu.

Nous sommes appelés à nous laisser saisir par ce sentiment d’exultation. Cette exultation, cette joie… Mais un chrétien qui n’est pas joyeux, il y a quelque chose qui manque à ce chrétien, ou il n’est pas chrétien! La joie du coeur, la joie intérieure qui nous fait avancer, et nous donne du courage. Le Seigneur vient dans notre vie comme le libérateur, il vient nous libérer de tous les esclavages intérieurs et extérieurs. C’est lui qui nous indique la voie de la fidélité, de la patience, et de la persévérance, parce qu’à son retour, notre joie sera complète.

Noël est proche, les signes de son approche sont évidents dans nos rues et dans nos maisons; ici aussi, place Saint-Pierre, on a installé la crèche et l’arbre à côté. Ces signes extérieurs nous invitent à accueillir le Seigneur qui vient toujours et qui frappe à notre porte, frappe à notre coeur, pour venir près de nous; ils nous invitent à reconnaître ses pas dans ceux de nos frères qui passent à côté de nous, spécialement les plus faibles et les plus nécessiteux.

Aujourd’hui nous sommes invités à nous réjouir de la venue imminente de notre Rédempteur; et nous sommes appelés à partager cette joie avec les autres en apportant du réconfort et de l’espérance aux pauvres, aux malades, aux personnes seules et malheureuses.

Que la Vierge Marie, la « servante du Seigneur, nous aide à écouter la voix de Dieu dans la prière et à le servir avec compassion dans nos frères, pour arriver prêts au rendez-vous de Noël, en préparant notre coeur à accueillir Jésus.
--------------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Angelus : le Pape appelle à partager la joie du Salut de Dieu :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Angelus : le Pape appelle à partager la joie du Salut de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: