Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos ! (Cliquez sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Evêques en «terres de mission»: soyez proches de vos prêtres!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2550
Date d'inscription : 17/03/2013

13092016
MessageEvêques en «terres de mission»: soyez proches de vos prêtres!


Vendredi 9 Septembre 2016

Évêques en «terres de mission»: soyez proches de vos prêtres!

« Le prochain le plus proche de l’évêque est le prêtre », a répété à deux reprises le pape François lors de l’audience accordée aux participants d’un séminaire de formation pour les évêques des « territoires de mission » récemment nommés, ce vendredi 9 septembre 2016, dans la Salle Clémentine du Palais apostolique. Ce séminaire est organisé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Discours du pape François :

Chers frères,

Le séminaire de formation pour les évêques récemment nommés, organisé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, m’offre l’heureuse occasion de vous rencontrer et de vous saluer un par un. Je remercie le cardinal Fernando Filoni pour ses paroles et pour tout le travail qu’il mène à bien avec ses collaborateurs du dicastère.

En venant à Rome en cette Année sainte de la miséricorde, vous vous êtes unis aux nombreux pèlerins de tous les coins du monde : cette expérience nous fait beaucoup de bien à tous ; elle nous fait sentir que nous sommes tous pèlerins, pèlerins de la miséricorde, que nous avons tous besoin de la grâce du Christ pour être miséricordieux comme le Père. Chaque évêque fait l’expérience, en première personne, de cette réalité et, comme vicaire du « Pasteur par excellence » des brebis (He 13,20) il est appelé à manifester par sa vie et son ministère épiscopal la paternité de Dieu, la bonté, la sollicitude, la miséricorde, la douceur et en même temps l’autorité du Christ, venu pour donner sa vie et pour faire de tous les hommes une seule famille, réconciliée dans l’amour du Père. Chacun de vous a été placé comme pasteur dans son diocèse pour gouverner l’Église de Dieu au nom du Père, de qui vous rendez l’image présente, au nom de Jésus-Christ son Fils, par qui vous avez été constitués maîtres, prêtres et guides, et au nom de l’Esprit Saint, qui donne vie à l’Église (cf. Exhort. Apost. Post-syn. Pastores gregis, 7)

Les lieux d’où vous provenez sont différents et distants les uns des autres, et ils appartiennent à la grande constellation des fameux « territoires de mission ». C’est pourquoi chacun de vous a le grand privilège et en même temps la responsabilité d’être en première ligne dans l’évangélisation. A l’image du Bon Pasteur, vous êtes invités à prendre soin du troupeau et à aller à la recherche des brebis, en particulier de celles qui sont loin ou perdues, à recherche de nouvelles modalités pour l’annonce, pour aller à la rencontre des personnes, et à aider ceux qui ont reçu le don du baptême à grandir dans la foi, pour que les croyants, y compris les « tièdes » ou non pratiquants, découvrent de nouveau la joie de la foi et une fécondité évangélisatrice (cf. Exhort. Apost. Evangelii gaudium, 11). C’est pourquoi je vous encourage à rencontrer aussi les brebis qui n’appartiennent pas encore à l’enclos du Christ : en effet, « l’évangélisation est essentiellement liée à la proclamation de l’Évangile à ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ ou qui l’ont toujours refusé » (ibid., 14).

Dans l’œuvre missionnaire, vous pouvez recourir à différents collaborateurs. Beaucoup de fidèles laïcs, immergés dans un monde marqué par des contradictions et des injustices, sont disponibles pour chercher le Seigneur et lui rendre témoignage. Il revient avant tout à l’évêque d’encourager, d’accompagner et de stimuler toutes les tentatives et les efforts qui se font déjà pour maintenir vivantes l’espérance et la foi.

Les jeunes Églises dont vous êtes les pasteurs se caractérisent par la présence d’un clergé local parfois nombreux, parfois rare ou carrément modeste. En tout cas, je vous invite à prêter attention à la préparation des prêtres pendant les années de séminaire, sans cesser de les accompagner dans la formation permanente après l’ordination. Sachez leur offrir un exemple concret et tangible. Autant qu’il vous est possible, cherchez à participer avec eux aux principaux moments de formation, en ayant toujours soin aussi de la dimension pastorale. N’oubliez pas que le prochain le plus proche de l’évêque est le prêtre. Tous les prêtres doivent sentir la proximité de leur évêque. Quand un évêque reçoit un appel téléphonique du prêtre, ou qu’il lui arrive une lettre, il répond tout de suite, tout de suite ! Le même jour, si c’est possible. Mais cette proximité doit commencer au séminaire, dans la formation, et continuer. Le prochain le plus proche de l’évêque est le prêtre.

Le dynamisme du sacrement de l’Ordre, la vocation elle-même et la mission épiscopale, comme le devoir de suivre attentivement les problèmes et les questions concrètes de la société à évangéliser, exigent de chaque évêque de tendre vers la plénitude de la maturité du Christ (Ep. 4,13). A travers le témoignage de sa propre maturité humaine, spirituelle et intellectuelle, centrée sur la charité pastorale, que resplendisse aussi toujours plus clairement en vous la charité du Christ et la sollicitude de l’Église envers tous les hommes.

Veillez attentivement pour que tout ce qui est mis en œuvre pour l’évangélisation et les différentes activités pastorales dont vous êtes les promoteurs ne soit pas abîmé ou rendu vain par des divisions déjà présentes ou qui peuvent se créer. Les divisions sont l’arme que le diable a le plus facilement pour détruire l’Église de l’intérieur. Il a deux armes, mais la principale est la division ; l’autre, c’est l’argent. Le diable entre par les poches et détruit avec la langue, avec les commérages qui divisent et l’habitude du commérage est une habitude de « terrorisme ». Le bavard est un « terroriste » qui lance une bombe, le commérage, pour détruire. S’il vous plaît, luttez contre les divisions, parce que c’est une des armes qu’a le diable pour détruire l’Église locale et l’Église universelle. En particulier, les différences dues aux diverses ethnies présentes sur un même territoire ne doivent pas pénétrer dans les communautés chrétiennes au point de prévaloir sur le bien de celles-ci. Il y a des défis difficiles à résoudre, mais avec la grâce de Dieu, la prière et la pénitence, c’est possible. L’Église est appelée à savoir se situer toujours au-dessus des connotations tribales et culturelles et l’évêque, principe visible d’unité, a la tâche d’édifier sans cesse l’Église particulière dans la communion de tous ses membres.

Chers frères, je suis sûr que ce que vous avez pu partager ces jours-ci aidera chacun à mener à bien, avec enthousiasme, son propre ministère. Prenez soin du peuple de Dieu qui vous est confié, prenez soin des prêtres, prenez soin des séminaristes. C’est là votre travail. Que Marie, notre Mère, vous protège et vous soutienne. Pour ma part, je vous assure de ma prière ; et vous aussi, s’il vous plaît, priez pour moi, j’en ai besoin moi aussi !
--------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Evêques en «terres de mission»: soyez proches de vos prêtres! :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Evêques en «terres de mission»: soyez proches de vos prêtres!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: