Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2500 discours ou homélies, des centaines de photos et des dizaines de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  
Partant à Lourdes, comme hospitalier, du 24 au 29 Octobre, je mettrai ce site à jour dés mon retour ....

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Ste Marthe : Allier défense de la vérité et compréhension du pécheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2657
Date d'inscription : 17/03/2013

20052016
MessageSte Marthe : Allier défense de la vérité et compréhension du pécheur


Vendredi 20 Mai 2016

Ste Marthe : Allier défense de la vérité et compréhension du pécheur

Énoncer une vérité de Dieu ne doit jamais être dissocié du fait de montrer de la compréhension pour la faiblesse humaine. C’est ce que Jésus enseigne dans l’Évangile de ce jour. Lors de sa messe quotidienne dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, devant huit couples qui célébraient leurs cinquante ans de mariage, François a commenté ce vendredi 20 mai 2016, le passage de l’Évangile de Marc lors duquel Jésus parle avec les pharisiens de l’adultère : « Ce que Dieu a uni, que personne ne le sépare ! » (Mc 10, 1-12). «Le Christ dépasse la vision humaine qui voudrait à réduire la vision de Dieu à une équation casuistique», affirme François.

Le piège des pharisiens

L’Évangile est plein de pièges. On y trouve notamment celui dans lequel les Pharisiens et les docteurs de la loi cherchent à faire tomber Jésus pour le prendre à contrepied et miner l’autorité et le crédit dont il dispose parmi la population. Un de ces pièges est au cœur de l’Évangile du jour, c’est celui des pharisiens qui lui demande s’il est légal de répudier son épouse.

Le Pape François le qualifie de «piège» de la «casuistique», tendu par «un petit groupe de théologiens illuminés» convaincus «d’avoir toute la science et la sagesse du peuple de Dieu». Un guet-apens dont Jésus se sort, comme Il l’avait déjà fait par le passé avec les Sadducéens concernant la femme qui avait eu sept maris, mais qui, à la résurrection, ne sera l’épouse de personne, car dans le ciel non ne prend «ni mari, ni femme». Dans ce cas, note le Pape, Jésus se réfère à la «plénitude eschatologique du mariage». Avec les pharisiens, il se réfère en revanche à la «plénitude de l’harmonie de la Création» : «Dieu créé l’homme et la femme», ils ne seront qu’une même chair.

Ne jamais brader la vérité

«Ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare ! : ceci est la vérité sur le mariage et il n’y en a pas d’autre. Que ce soit dans le cas du lévirat ou dans ce cas, Jésus répond par une vérité éclatante et contondante – « Ceci est la vérité ! » - et Jésus ne négocie jamais la vérité », assure François. Or ce petit groupe de théologiens illuminés négociaient continuellement la vérité, en la réduisant à de la casuistique.

«Mais Jésus est tellement miséricordieux et grand que jamais, jamais, jamais, il ne ferme la porte aux pécheurs», poursuit le Pape. Ainsi, il ne se limite pas à énoncer la vérité de Dieu, mais il demande aussi aux pharisiens ce que Moïse avait fixé dans la loi. Et quand les pharisiens lui répètent qu’en cas d’adultère, il est légal d’établir un acte de répudiation. Le Christ réplique que cette norme a été inscrite en raison de «la dureté de votre cœur». «Jésus distingue toujours la vérité de la faiblesse humaine, sans faire de détour linguistique», explique le Pape.

Vérité et compréhension

«Dans le monde dans lequel nous vivons, avec cette culture du provisoire, cette réalité de péché, est si forte. Mais Jésus nous dit : il y a la dureté du cœur, il y a le péché mais nous pouvons faire quelque chose en plus : le pardon, la compréhension, l’accompagnement, l’intégration, le discernement de tous ces cas… mais la vérité ne doit jamais être vendue !», rappelle le Pape. «Jésus est capable de dire cette vérité si grande et dans le même temps de se montrer tellement compréhensif avec les pécheurs et les faibles».

Donc, Jésus enseigne deux choses : la vérité et la compréhension, «ce que les théologiens illuminés ne parviennent pas à faire parce qu’ils sont enfermés dans le piège de l’équation mathématique du ‘on peut ou on ne peut pas’». Ils sont donc «incapables de grands horizons ou d’amour» pour la faiblesse humaine. Il suffit de regarder la délicatesse avec laquelle Jésus traite la femme adultère sur le point d’être lapidée. «Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus»
«Jésus nous enseigne à avoir dans le cœur une grande adhésion à la vérité et aussi une grande compréhension et une grande capacité d’accompagnement pour tous nos frères qui se trouvent en difficulté. Ceci est un don que nous enseigne l’Esprit Saint, et non ces théologiens illuminés qui pour nous enseigner quelque chose ont besoin de réduire la plénitude de Dieu à une équation casuistique.»
--------------------------------------------------------------
Source : http://fr.radiovaticana.va/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr/f1-tous-les-textes-du-pape-francois
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Ste Marthe : Allier défense de la vérité et compréhension du pécheur :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Ste Marthe : Allier défense de la vérité et compréhension du pécheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. (Evangelii Gaudium) :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: