Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr

Plus de 2700 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Audience générale : Jésus porte la miséricorde de Dieu vers son accomplissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2707
Date d'inscription : 17/03/2013

06042016
MessageAudience générale : Jésus porte la miséricorde de Dieu vers son accomplissement


Mercredi 6 Avril 2016

Audience générale : Jésus porte la miséricorde de Dieu vers son accomplissement


Le Pape François a tenu ce mercredi matin, 6 avril 2016, sa traditionnelle audience générale Place Saint-Pierre , devant plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées sous un soleil presque estival.

Après avoir exploré, dans ses précédentes catéchèses, le thème de la miséricorde dans l’Ancien Testament, le Pape François a débuté une nouvelle série d’enseignements pour expliquer comme Jésus a porté cette miséricorde de Dieu «vers son plein accomplissement». Pour cette première étape, il s’est appuyé sur l’Évangile de Matthieu, versets 13 à 17.

Jésus a toujours «exprimé», «réalisé» et «communiqué» la miséricorde, «à tous les moments de sa vie terrestre». «En rencontrant les foules, en annonçant l’Évangile, en guérissant les malades, en se rapprochant des derniers, en pardonnant les pécheurs, Jésus rend visible un amour ouvert à tous», a martelé le Pape François.

«Un amour pur, gratuit, absolu. Un amour qui rejoint son point culminant dans le sacrifice de la croix. Oui, l’Évangile est vraiment l’Évangile de la Miséricorde, parce que Jésus est la Miséricorde !»

Le Pape a rappelé l’humilité de Jésus au début de sa vie publique, qui après 30 ans de discrétion à Nazareth, s’est rendu au Jourdain pour se faire baptiser par Jean-Baptiste. «Il n’a pas eu honte, il était là avec tous, avec les pécheurs, pour se faire baptiser». Et à partir de ce baptême, il a assumé sa mission de porter à tous l’amour de Dieu.

«Jésus n’a pas apporté la haine, n’a pas apporté l’inimité : il nous a apporté l’amour ! Un amour grand, un cœur ouvert pour tous, pour nous tous ! Un amour qui sauve !»

Cet amour inconditionnel se contemple en plus clairement si l’on tourne le regard vers Jésus crucifié, qui supplie le Père en criant “Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font”. C’est une «prière sacrificielle», qui vaut pour tous les péchés des contemporains de la Passion du Christ, mais aussi pour nous tous.

«Nous sommes tous pécheurs, mais nous sommes tous pardonnés». «Tout péché a été porté par le Fils sur la Croix». «Nous ne devons pas avoir peur de nos misères, chacun de nous a les siennes», a martelé le Pape François, mais il faut les confier au Seigneur : «le sacrement de la Réconciliation rend actuel pour nous la force du pardon qui jaillit de la Croix».

Les bienfaits du sport

À la fin de l’audience, le Pape François a rappelé que les Nations-Unies organisent ce 6 avril la Troisième Journée mondiale du sport pour la paix et le développement. «Le sport est un langage universel, qui rapproche les peuples et peut contribuer à faire se rencontrer les personnes et à surmonter les conflits», a souligné le Saint-Père, qui a encouragé à faire du sport un outil pour «la croissance intégrale des individus et des communautés».

Au terme de l'audience, le Pape a salué les pélerins francophones venus notamment des diocèses français d'Aix-en-Provence et de Saint-Brieuc et Tréguier, accompagnés par leurs évêques respectifs, Mgr Christophe Dufour et Mgr Denis Moutel.

Il a aussi embrassé la petite Américain Lizzy Myers, atteinte d'une maladie rare qui devrait lui faire perdre la vue et l'ouïe, et qui rêvait de rencontrer le Pape. La rencontre, qui devait avoir lieu la semaine dernière, avait finalement été repoussée à cette semaine. Le cas de cette petite fille avait suscité beaucoup d'émotion, et un fort retentissement dans la presse internationale.
----------------------------------------------------------
Source : http://fr.radiovaticana.va/

Catéchèse du pape François :

Chers frères et sœurs, bonjour !

Après avoir réfléchi sur la miséricorde de Dieu dans l’Ancien Testament, nous commençons aujourd’hui à méditer sur la façon dont Jésus l’a menée à son accomplissement. Une miséricorde qu’il a toujours exprimée, réalisée et communiquée, en tous moments de sa vie terrestre. En rencontrant les foules, en annonçant l’Évangile, en guérissant les malades, en s’approchant de ceux qui sont les derniers, en pardonnant aux pécheurs, Jésus rend visible un amour ouvert à tous : personne d’exclu ! Ouvert à tous sans limites. Un amour pur, gratuit et absolu. Un amour qui atteint son sommet dans le sacrifice de la croix. Oui, l’Évangile est vraiment l’« Évangile de la miséricorde », parce que Jésus est la miséricorde.

Les quatre Évangiles attestent que Jésus, avant d’entreprendre son ministère, a voulu recevoir le baptême de Jean-Baptiste (Mt 3,13-17 ; Mc 1,9-11 ; Lc 3,21-22 ; Jn 1,29-34). Cet événement imprime une orientation décisive à toute la mission du Christ. En effet, il ne s’est pas présenté au monde dans la splendeur du Temple ; il pouvait le faire. Il ne s’est pas fait annoncer au son de la trompette ; il pouvait le faire. Et il n’est pas non plus venu habillé en juge ; il pouvait le faire. Au contraire, après trente années de vie cachée à Nazareth, Jésus s’est rendu au bord du Jourdain, avec un grand nombre de ceux de son peuple, et il s’est mis dans la queue avec les pécheurs. Il n’a pas eu honte : il était là avec tout le monde, avec les pécheurs, pour se faire baptiser. Par conséquent, dès le début de son ministère, il s’est manifesté comme le Messie qui prend sur lui la condition humaine, poussé par la solidarité et la compassion. Comme il l’affirme lui-même dans la synagogue de Nazareth, en s’identifiant à la prophétie d’Isaïe : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur » (Lc 4,18-19). Tout ce que Jésus a accompli après son baptême a été la réalisation du programme initial : apporter à tous l’amour de Dieu qui sauve. Jésus n’a pas apporté la haine, il n’a pas apporté l’inimitié : il nous a apporté l’amour ! Un amour grand, un cœur ouvert pour tous, pour nous tous ! Un amour qui sauve !

Il s’est fait proche des derniers, leur communiquant la miséricorde de Dieu qui est pardon, joie et vie nouvelle. Jésus, le Fils envoyé par le Père, est réellement le commencement du temps de la miséricorde pour toute l’humanité ! Ceux qui étaient présents sur la rive du Jourdain n’ont pas tout de suite compris la portée du geste de Jésus. Jean-Baptiste lui-même a été surpris de sa décision (cf. Mt 3,14). Mais le Père céleste, non ! Il a fait entendre sa voix d’en haut : « Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour » (Mc 1,11). Ainsi, le Père confirme le chemin que son Fils a emprunté en tant que Messie, tandis que descend sur lui l’Esprit-Saint, comme une colombe. Ainsi, le cœur de Jésus bat, pour ainsi dire, à l’unisson avec le cœur du Père et de l’Esprit, montrant à tous les hommes que le salut est le fruit de la miséricorde de Dieu.

Nous pouvons contempler encore plus clairement le grand mystère de cet amour en tournant notre regard vers Jésus crucifié. Alors qu’il va mourir innocent pour nous, pécheurs, il supplie le Père : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23,34). C’est sur la croix que Jésus présente à la miséricorde du Père le péché du monde : le péché de tous, mes péchés, tes péchés, vos péchés. Et là, sur la croix, il les présente au Père. Et avec le péché du monde, tous nos péchés sont effacés. Rien ni personne ne demeure exclu de cette prière sacrificielle de Jésus. Cela signifie que nous ne devons pas craindre de nous reconnaître et de nous confesser pécheurs. Combien de fois disons-nous : « Mais celui-ci est un pécheur, il a fait ceci et cela… », et nous jugeons les autres. Et toi ? Chacun de nous devrait se demander : « Oui, il est pécheur. Et moi ? » Nous sommes tous pécheurs, mais nous sommes tous pardonnés : nous avons tous la possibilité de recevoir ce pardon qu’est la miséricorde de Dieu. Nous ne devons donc pas craindre de nous reconnaître pécheurs, de nous confesser pécheurs, parce que tous les péchés ont été portés par le Fils sur la croix. Et quand nous les confessons, repentis, en nous remettant à lui, nous sommes certains d’être pardonnés. Le sacrement de la réconciliation rend actuelle pour chacun la force du pardon qui jaillit de la croix et renouvelle dans notre vie la grâce de la miséricorde que Jésus nous a acquise ! Nous ne devons pas craindre nos misères : chacun de nous a les siennes. La puissance de l’amour du Crucifié ne connaît pas d’obstacles et ne s’épuise jamais. Et cette miséricorde efface nos misères.

Bien chers amis, en cette année jubilaire, demandons à Dieu la grâce de faire l’expérience de la puissance de l’Évangile : l’Évangile de la miséricorde qui transforme, qui fait entrer dans le cœur de Dieu, qui nous rend capables de pardonner et de regarder le monde avec davantage de bonté. Si nous accueillons l’Évangile du Crucifié ressuscité, toute notre vie est façonnée par la force de son amour qui renouvelle.
-------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://papefrancois.jeun.fr/f1-tous-les-textes-du-pape-francois
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Audience générale : Jésus porte la miséricorde de Dieu vers son accomplissement :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Audience générale : Jésus porte la miséricorde de Dieu vers son accomplissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Gratuitement, tous les textes du Pape François sur www.papefrancois.fr :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Tous les textes du Pape François-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: