www.papefrancois.fr

Gratuitement, plus de 3500 discours ou homélies, des centaines de photos et de vidéos. (Cliquer sur ACCUEIL pour utiliser le GOOGLE de ce site ou sur CALENDRIER pour chercher une date précise, du 13 Mars 2013 à aujourd'hui).
 
AccueilAccueil  portailportail  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ImprimerImprimer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez
 

 L’humilité concrète du chrétien

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3582
Date d'inscription : 17/03/2013

L’humilité concrète du chrétien Empty
14062013
MessageL’humilité concrète du chrétien

L’humilité concrète du chrétien 1_0_701583


Messe de ce matin, vendredi 14 juin 2013

L’humilité concrète du chrétien


Citation :
Sans l’humilité, sans la capacité de reconnaître publiquement nos péchés et notre propre fragilité humaine, on ne peut arriver au salut ni prétendre annoncer le Christ ou être ses témoins.

Cela vaut aussi pour les prêtres : les chrétiens doivent toujours se souvenir que la richesse de la grâce, don de Dieu, est un trésor à conserver dans des « vases d’argile » afin que soit claire l’extraordinaire puissance de Dieu, dont personne ne peut s’approprier « pour son propre curriculum vitae personnel ».

Encore une fois, le Pape François a invité à réfléchir sur le thème de l’humilité chrétienne. Il l’a fait au cours de la Messe de ce matin, vendredi 14 juin, dans la chapelle de la Domus Sanctae Marthae.

Les lectures du jour – la deuxième lettre de saint Paul aux Corinthiens (4, 7-15) et l’évangile de Mathieu  (5, 27-32) — ont été au centre de la méditation du Pape qui a relié l’image de la « beauté de Jésus, de la force de Jésus, du salut que nous apporte Jésus », dont parle l’apôtre Paul, avec celle des « vases d’argile » dans lesquels est contenue le trésor de la foi.

Les chrétiens sont comme des vases d’argile parce qu’ils sont faibles, car pécheurs. Malgré tout, a souligné le Pape, entre « nous misérables, vases d’argile » et « la puissance de Jésus Christ sauveur » s’instaure un dialogue : le « dialogue du salut ». Mais, a-t-il averti, quand ce dialogue prend le ton d’une auto-justification, cela veut dire que quelque chose ne va pas et qu’il n’y a pas de salut. Paul nous enseigne, a poursuivi le Pape François, la route à suivre : « très souvent il a parlé, presque comme un refrain, de ses péchés “je vous le dis j’ai été un persécuteur de l’Eglise... j’ai persécuté...”. En lui revient toujours la mémoire du péché. Il se sent pécheur ». « A ce moment-là il ne dit pas “j’ai été pécheur, mais maintenant je suis saint”».  Nous en revanche, a-t-il ajouté,
Citation :
« nous avons toujours la tentation du curriculum vitae, et de cacher un peu les détails pour qu’on ne voit pas trop ce qui ne va pas. Nous devons être humbles – a exhorté le Pape – mais avec une humilité réelle, avec un nom et un prénom : “je suis pécheur pour telle ou telle raison”.
Comme le fait Paul».

Pour conclure, le Pape a proposé l’image de la samaritaine. Cette femme avait trouvé Jésus Christ sauveur et quand il s’agit pour elle de l’annoncer, elle le fit d’abord en parlant de son péché. Elle explique en effet avoir demandé à Jésus : « Vous savez qui je suis ? Et lui m’a tout dit ». « Je crois – a conclu le Pape – que cette femme est au Ciel ».
Source
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papefrancois.fr
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

L’humilité concrète du chrétien :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

L’humilité concrète du chrétien

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
www.papefrancois.fr  :: Vous êtes sur www.papefrancois.fr :: Derniers textes saisis :-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: